Construction de l’IFAD de Barkoissi : Victoire Tomégah-Dogbé veut la fin des travaux dans un délai de six mois

 

 

Le Premier ministre Victoire Tomégah-Dogbé était vendredi 27 novembre 2020, sur le chantier de construction de l’Institut de formation pour l’agro-développement, (IFAD) de Barkoissi (préfecture de l’OTI, 549 km au Nord de Lomé).

 

 

La Cheffe du gouvernement est allée s’assurer du bon déroulement et du respect de la qualité de l’ouvrage en question. Elle a profité de cette occasion pour visiter en long et en large cette plateforme qui s’étend sur une superficie de 320 ha et s’est entretenue avec les premiers responsables de ce centre, sur l’évolution des travaux, indique-t-elle sur son compte Twitter.

Publicités

 

« Au niveau du bloc pédagogique, la réalisation est presqu’à 40%. La cantine est déjà prête, les logements pour l’encadrement sont également prêts. Les étables, et les bergeries qui vont servir d’abri aux animaux sont également prêts. Il ne reste qu’à finir l’internat qui constitue le logement des apprenants et le bloc administratif », a indiqué le Directeur de l’IFAD-élevage, Le Lieutenant-Colonel Napo Kpandja.

Le Premier ministre a dit avoir apprécié le rythme d’évolution des travaux et a instruit l’ensemble des acteurs à s’investir davantage pour la finition du chantier dans les délais prédéfinis.

 

Pour Mme Victoire Tomégah-Dogbé, la construction de ce second institut après celui d’Elavagnon déjà opérationnel, s’inscrit dans la droite ligne de la politique de rénovation des filières de formation et d’enseignement technique, avec un accent particulier sur la formation et l’emploi pour les jeunes.

 

« Nous avons vu que les travaux avancent très bien. L’IFAD-élevage de Barkoissi, c’est sur une surface de 320 ha avec un coût d’environ 3 milliards de FCFA financé avec les ressources propres de notre pays. Donc il faut veiller à la bonne exécution des travaux et dans le temps. Nous avons insisté pour que les travaux s’accélèrent. Nous avons mobilisé la population à accompagner la mise en œuvre de l’infrastructure. L’instruction qui a été donnée est que les travaux puissent finir dans les six (6) mois à venir, pour que la rentrée des classes soit en septembre 2021 », a indiqué le Premier ministre.

 

@freepress