Côte d’Ivoire/ le titre « On dit quoi » des artistes Yodé et Siro dérange le pouvoir d’Alassane Ouattara

 

 

La sortie de la chanson « On dit quoi » de Yodé et Siro soulève des débats en Côte d’Ivoire. En effet, tant dans les maquis d’Abidjan que sur les réseaux sociaux, le titre ‘’On dit quoi » de Yodé et Siro soulève des débats, tant dans la forme que dans le fond du texte et ne serait pas du goût des politiques proche du pouvoir d’Alassane Ouattara, rapporte le site actu people.

 

 

 

 

Pour Doumbia Major président du Congrès panafricain pour le renouveau (CPR), l’héritage que les artistes Yodé et Siro veulent léguer aux Ivoiriens n’est rien d’autre que celui des partisans de Laurent Gbagbo.

Publicités

 

 

« Pour moi, quand quelqu’un prête sa voix à des textes écrits par Blé Goudé et Angelo Kabila qui sont du COJEP, cette personne n’est pas engagée pour le peuple, mais pour un camp politique qui comme par hasard coïncide avec son camp ethnique », a t-il fait savoir sur sa page Facebook.

 

Vers une censure du titre “On dit quoi ?” au niveau des médias ?

Le politique Doumbia Major n’est pas le seul à être contre la sortie de ce titre, pour un autre homme politique il s’agirait déjà d’interpeller le Procureur de la république. Avec en point de mire, une auto saisine qui, sans avoir pour but de condamner les deux artistes, devrait au moins conduire à une censure pure et simple du titre sur les médias ivoiriens.

 

« En tout cas, pour le peu que je sais, le président Doumbia Major n’est pas le seul à dénoncer cette façon de faire de certains politiciens qui se cachent derrière les artistes. Beaucoup au RHDP même n’ont pas du tout apprécié les allégations contenues dans cette chanson », a t-il confié.

 

Puis d’indiquer que « nous n’allons pas aller jusqu’à une action en justice qui ne ferait que participer à la promotion de ces artistes, non. Mais je doute fort que ce titre soit joué sur les médias ici ».

 

 

Pour ce homme politique qui préfère ne pas être cité, le moment est tellement sensible et tellement crucial à 4 mois de l’élection que le président Alassane Ouattara qui tient à ce que tout se passe dans la paix ne va pas tolérer que ce titre subversif soit diffusé sur les médias nationaux, qu’ils soient d’État ou privé.

 

Ce qui est sûre le titre « On dit quoi » de Yodé et Siro fait parler beaucoup de lui au pays de Felix Houphouet Boigny.

 

Linterview