[Coup de tonnerre ] : MTN envisage vendre sa branche Mobile Money

 

 

Le groupe sud-africain de téléphonie mobile, MTN, coté à la bourse de Johannesburg, envisage très sérieusement de se séparer de sa branche d’activité Mobile Money, consacrant son retrait définitif dans l’offre de services financiers.

 

 

 

 

LIRE AUSSI : Ecobank Côte d’Ivoire remporte le prix de Meilleure Banque pour le Cash Management en Côte d’Ivoire

 

 

Cette annonce révélée ce 11 avril 2021 par le média économique et financier britannique Financial Times, intervient dans un contexte où le groupe se prépare à attirer des investisseurs internationaux, friands des actifs de fintechs à croissance rapide.

 

MTN évalue en effet la cession de cette partie de son activité à plus de 5 milliards de dollars, au regard de la récente performance réalisée par son principal concurrent Aritel Africa quand celui-ci a cédé ses participations minoritaires sur le même segment d’activité à 2,9 milliards de dollars.

 

 

 

Pourtant, l’activité de mobile money de MTN compte plus du double des 21 millions d’abonnés d’Airtel Africa. “Nous pensons que l’activité de la fintech vaudra plus de 5 milliards de dollars, en tenant compte de la transaction Airtel Africa”, a déclaré Ralph Mupita, directeur général du groupe.

Soulignons que le segment Mobile Money du groupe MTN concentrait près de 58 millions de clients en 2020, contre 280 millions d’abonnés pour l’ensemble du groupe.

 

 

 

Cette décision du management qui s’inscrit dans un cadre de changement de stratégie, vise pour le groupe à se recentrer sur le cœur de son métier ainsi qu’à réduire sa dette nette de 43 milliards de rands, soit 3 milliards de dollars.

 

“Nous pensons que la meilleure façon de gérer ces activités est de les séparer structurellement”, a précisé Ralph Mupita, ajoutant que cette décision permettrait de libérer la valeur cachée de la branche mobile money dans la capitalisation boursière globale de MTN estimée à 11 milliards de dollars.

Au-delà du mobile money, MTN souhaite également se départir de sa branche d’assurance qui compte plus de 10 millions de clients. “La séparation de ces activités dans le secteur financier est devenue plus urgente car leur taille est devenue assez importante”, a renchéri Ralph Mupita.

 

 

LIRE AUSSI : Les plateformes de Services Financiers Digitaux font leur révolution au Togo

 

Rappelons que cet autre plan de cession s’inscrit dans une stratégie beaucoup plus large du groupe MTN, endossée depuis mars 2019 et visant à optimiser son portefeuille d’actifs ainsi qu’à réduire ses expositions au risque sur certains marchés.

 

 

SikaFinance