Coronavirus au Togo: la nouvelle flambée fait peur !

 

 

La flambée du nombre de nouveaux cas de Coronavirus depuis le 01 janvier 2021 inquiète le comité scientifique. Les derniers chiffres disponibles donnent le tournis. Plus de 1200 cas depuis le 01 janvier 2021.

 

 

 

La situation est préoccupante dans 3 régions depuis janvier 2021 : Grand Lomé avec 62% des nouvelles notifications, plus de 650 cas en 3 semaines ; Région des Savanes qui de Mars à décembre 2020 avait enregistré 136 cas, s’est vue une augmentation de 95% des cas depuis le 01 janvier 2021, Région de Kara : 70 cas enregistrés en 3 semaines.

Publicités

A LIRE AUSSI: Vaccin anti-covid: ces témoignages des Togolais qui font peur

Les spécialistes expliquent cette hausse vertigineuse des cas de contamination au Togo par les phénomènes attendus liés à la période de fin d’année à savoir les Voyages, le retour massif de togolais résidant à l’étranger dépistés positifs à l’occasion de leur voyage malgré un test négatif à l’embarquement, le nombre relativement important de voyageurs dépistés positifs au départ de l’aéroport de Lomé, les fêtes, les cérémonies traditionnelles, les Mariages, funérailles, fêtes en petite communauté et le regroupement familial.

 

 

Dans la ligne de mire des experts, la consommation d’alcool, les fêtes entre amis sans respect des gestes barrières. Le climat qui prévaut en ce moment dans le septentrion est aussi à blâmer. Les doutes sur l’existence de la maladie Covid19 complique aussi davantage le problème.

A LIRE AUSSI: Le test covid anal donne des résultats plus fiables selon une étude

” Selon une frange de la population, le coronavirus n’existe pas au Togo car elle n’a jamais vu de personnes malades au Togo. Beaucoup aussi comparent les signes du coronavirus qui sont semblables à d’autres affections (paludisme), d’où le recours à l’automédication.

Au niveau des problèmes, le non-respect des mesures relatives à l’hygiène des mains et la non fonctionnalité/non utilisation des dispositifs de lavage des mains devant les entreprises et dans les maisons est évoqué. Dans les détails, on relève une absence de dispositifs de lavage des mains, l’absence d’entretien, absence de savon, absence d’eau, absence de mouchoirs jetables.

Quant au port des masques, il est négligé et si on l’adopte, il est mal porté. Et pourtant, un Décret N°2020-060/PR relatif au port obligatoire de masque de protection par tous du 16 juillet 2020 est toujours en vigueur.

A LIRE AUSSI: Funérailles, mariages : les nouvelles mesures strictes du préfet du Golfe

Les experts évoquent aussi le non-respect des mesures de distanciation sociale : Beaucoup de monde dans les funérailles, des mariages, des fêtes, ouverture des bars avec non-respect des mesures barrières, réjouissances populaires au niveau des plages et de certains quartiers avec le non-respect des mesures barrières, non-respect des mesures dans certains lieux de culte. A cela, il faut ajouter la lassitude de la population.

 

 

Avec plus de 10 mois de mesures restrictives, il n’y a plus de vie sociale pour les jeunes et les personnes âgées et les populations sont fatiguées des mesures barrières. Pour faire face à cette tendance haussière de la pandémie, le comité scientifique lance un appel au respect strict des mesures barrières.

 

 

TGWB