Mamadou Gassama : Une descente aux “enfers” ?

 

 

L’actualité de Mamadou Gassama , le héros salvateur d’un petit garçon en 2018 à Paris donne plus d’un à s’interroger . Promu à un avenir plus radieux au niveau social , le “Spiderman” peine jusqu’à ce jour , à enclencher une stabilité sociale 3 ans plus tard. Face à une telle désillusion au regard des attentes , Nathalie Yamb explique les raisons fondamentales.

 

 

Lire aussi : Incendie au pavillon militaire du CHU Sylvanus Olympio !

 

En effet, explique la dame de Sochi , Mamadou Gassama , le super héros de l’année 2018 , à Paris avait épaté le monde entier en grimpant la façade d’un immeuble pour la survie d’un jeune garçon de 4 ans.

 
 
 
 

Une prouesse qui prévalut d’ailleurs , des hommages et des promesses . Il fut reçu par Emmanuel Macron et naturalisé français .<<Vous vous souvenez de la gloire, des “atalakus”, des promesses qui lui ont été faites? En un temps deux mouvements, Emmanuel Macron lui remet une médaille (la ville de Paris aussi), lui annonce sa naturalisation française et une embauche à la brigade des sapeurs pompiers parisiens. Il a même été reçu par le président malien d’alors, IBK, et invité aux USA où il a réceptionné un BET Award >>. Cependant, qu’est-il arrivé ? Le niveau d’instruction du héros lui a-t-il coûté cher?

 
 
 
 
 
 
 

Effectivement , M. Gassama n’était pas conséquemment instruit pour travailler à la BSSP. Il n’avait pas le brevet des collèges . Mais au-delà du niveau d’instruction n’avait-il pas d’autres alternatives?

 

Lire aussi :Drame : “On s’en va là-bas comme ça” est mort

 

A cette interrogation , Nathalie Yamb répond par le manque d’ambition , de vision pouvant être la cause majeure de cet échec social 3 ans après son exploit. Et de conclure avec une leçon de morale valable pour tous les jeunes en quête d’opportunités.

<<La morale de l’histoire: que ce soit de l’or ou de la poussière, des diamants ou des cailloux que l’on te met entre les mains, l’important, c’est ce que tu décides d’en faire. La fin d’une chose est toujours plus parlante que son commencement. >>

 

 

#LaDameDeSochi