PNUD / Covid-19 : le projet fonds d’aide d’urgence aux micro entreprises lancé

 

 

Le PNUD a  lancé le projet « Fonds d’aide d’urgence aux micros, petites et moyennes entreprises (MPME) au Togo », le vendredi 13 novembre à Lomé, en vue de soutenir une cinquantaine de ces entreprises touchées par la crise sanitaire causée par la COVID-19.

 

 

 

Ce projet est à l’actif du PNUD, avec l’appui du Fonds d’équipement des nations unies (UNCDF), en collaboration avec des partenaires de mise en œuvre, notamment la Société générale de micro et méso finance (SOGEMEF), le Centre urbain de business et d’entrepreneuriat (CUBE), le Cabinet de gestion, de conseil en finance et d’informatique (CAGECFI) et l’Association pour la promotion de l’excellence (PROEDEV). Il fait suite à une étude menée par la Chambre du commerce et d’industrie du Togo (CCIT-Togo) en collaboration avec l’INSEED, l’Université de Lomé et le PNUD relative aux chiffres d’affaires, qui révèle que  92% des entreprises ont enregistré une baisse entre février et mars 2020, à cause de la crise provoquée par la pandémie de COVID-19.

Publicités

 

 

 

D’après cette étude, le secteur de services est celui dont plus d’entreprises (93,5%) ont enregistré la plus forte baisse du chiffre d’affaires, suivi de ceux du commerce (92,6%), de l’industrie, mines et BTP (92,0%) et de l’agriculture (87,2%). En effet, plus de 34% des entreprises du secteur privé togolais ont vu leur chiffre d’affaires baisser de plus de 75%.

 

 

 

Ce projet Financé à 350.000.000 F CFA pour une durée d’exécution de six mois (début novembre 2020 à fin avril 2021), vient appuyer ces entreprises (formelles ou informelles) à surmonter les effets de la crise de COVID-19 et à se préparer aux opportunités de la période post-COVID-19. Précisément, le projet permettra aux MPME de recevoir une aide financière (sous forme de garant et de prêt) pour pallier l’impact de la COVID-19 ; de développer des compétences entrepreneuriales et managériales ; de digitaliser leurs transactions commerciales à travers la mise à disposition d’une application numérique E-recording et de collecter des données sur la santé financière de leurs entreprises, qu’ils pourraient partager avec les institutions financières pour soutenir les requêtes de financement.

 

 

 

 

Ce projet portera sur trois volets, à savoir la solution numérique pour la digitalisation des transactions des MPME qui sera exécuté par CAGECFI ; l’accès au financement pour les MPME par la SOGEMEF et le renforcement des capacités des MPME qui sera du  domaine de la PROEDEV.

 

 

 

Le représentant résident adjoint du PNUD au Togo, Mactar Fall, a indiqué que la mise en œuvre des trois composantes de ce projet a été scindée en trois phases. « La première phase  concerne la sélection des partenaires  avec le lancement des appels à propositions pour le recrutement des partenaires des trois volets du projet, la signature des contrats de performances avec les partenaires sélectionnés. La deuxième phase est relative à l’appui aux MPME par les trois partenaires. Cette phase inclut les activités nécessaires au développement ou adaptation des produits  et/ou services aux besoins des MPME, la sélection et le pilotage aux 50 MPME bénéficiaires du Fonds d’aide d’urgence aux MPME », a expliqué le représentant résident adjoint.

 

 

 

 

M.Mactar Fall a ajouté que la troisième phase du projet sera consacrée à l’évaluation qui viendra clôturer les activités du projet. Pour lui, il sera question d’analyser la réalisation des objectifs des différentes composantes du projet en termes de résultats et indicateurs de performances, d’analyser la viabilité et pérennité des composantes et de formuler des recommandations pour la mise à l’échelle des solutions. Il a précisé que les critères de sélection des entreprises seront, entre autres, l’impact de la crise sur l’entreprise, la viabilité de l’entreprise, sa durabilité et ses perspectives. « Nous veilleront à ce que la sélection soit faite selon un processus transparent », a fait savoir M. Mactar Fall.

 

 

ATOP