Que retenir du message du Ministre Kokoroko sur la rentrée ?

Le ministre des enseignements primaire, secondaire et technique, professeur Dodzi Kokoroko a délivré le 1er novembre, veille de la rentrée scolaire 2020-2021, un message au monde éducatif. Annonce de recrutement, mesures préventives prises en cette période de crise sanitaire, le ministre s’est montré rassurant en ce début de démarrage des cours. 

 

 

L’intégralité du message du ministre 

Publicités

Dans une triple démarche de dextérité, d’autorité, et de proximité, le ministère des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat se prépare activement, quoique l’épidémie à coronavirus sévisse toujours, à accueillir, à partir du 02 novembre 2020, environ deux millions six cent mille écoliers et apprenants, du préscolaire, du primaire, du secondaire général et technique et de la formation professionnelle.

 

 

 

Plus qu’une évidence, le monde scolaire, a été, entre autres, contraint par la Covid-19 à plusieurs mois de vacances, au titre de l’année 2019-2020. Grâce aux efforts du gouvernement, sous le leadership du Président de la République, son Excellence Monsieur, Faure Essozimna GNASSINGBE, l’année scolaire écoulée, quoique rudement éprouvée, a connu un aboutissement heureux, avec des résultats globalement satisfaisants. Le sens élevé du devoir et du patriotisme des acteurs du secteur éducatif, lesquels, par leur engagement, leur connaissance des hommes et des couloirs, ont été d’un grand secours à cette réussite. Je voudrais, pour ces justes motifs, leur exprimer la reconnaissance et la gratitude du gouvernement.

Mesdames, Messieurs,

Les conditions enseignante, apprenante et infrastructurelle sont au cœur des enjeux de l’année scolaire 2020-2021, conformément aux engagements politiques du Chef de l’Etat consignés dans la déclaration de politique générale de Madame le Premier Ministre, Victoire TOMEGAH DOGBE.

Mesdames, Messieurs, Nous avons tous l’école en partage et en héritage. Devant les difficultés du système éducatif liées à une myriade d’aveuglements volontaires ou involontaires, le gouvernement n’a jamais pour autant démissionné. Le Protocole d’accord signé avec les acteurs du système éducatif en porte témoignage. Aussi, le Programme d’Urgence de Développement Communautaire, initiée par le Chef de l’Etat, ainsi que le Programme d’Appui aux Populations Vulnérables (PAPV) et le PAREC ont permis, notamment, la construction de 765 salles de classe en 2019 afin d’améliorer les capacités d’accueil des élèves et apprenants.

De même, l’amélioration de l’offre scolaire, l’accélération de la professionnalisation des filières de formation et le renforcement des ressources humaines par le recrutement de 2350 enseignants en 2019 et une prévision de recrutement de 2000 enseignants et de 50 conseillers d’orientation avant la fin de l’année 2020 participent à  cette détermination du gouvernement devant la problématique éducative.

 

 

Cinq (05) nouveaux établissements et centres de formation technique, notamment à Cinkassé, Borgou, Blitta, Agou et Badou seront également ouverts.

Un accent particulier continue d’être mis sur la qualité de la formation professionnelle avec la poursuite de la construction des instituts de formation en alternance pour le développement à distance (IFAD). Nous continuerons de garantir l’égal accès à chaque enfant au savoir, loin des pressions familiales ou des fractures sociales. Je salue à cet effet, le lancement des travaux de la construction de l’IFAD BTP à Lomé. Avec l’appui de nos partenaires techniques et financiers, le cap de la construction, de la réhabilitation et l’équipement des établissements scolaires et centres de formation technique et professionnelle sera maintenu avec rigueur et vigueur.

 

Notre principal challenge sera de renforcer les approches de formation centrées sur l’alternance entre l’école et l’entreprise pour être sûr de donner les meilleurs outils d’insertion professionnelle à nos apprenants.

Aussi et conformément au plan sectoriel de l’éducation, une politique quinquennale de recrutement ambitieuse sera- t-elle menée sur fond de réformes institutionnelles et digitales au service d’une éducation de qualité.

 

 

Suivant la feuille de route gouvernementale, nous devons encore en faire davantage car quand l’Ecole va, la République va. L’amélioration des capacités d’accueil, la qualité de l’enseignement et les réformes, institutionnelles et structurelles, sont en effet au cœur de l’agenda éducatif afin de mettre les enseignants, les élèves et les apprenants dans de meilleures conditions de travail. La formation et l’évaluation des enseignants seront accentués au titre de la formation tout au long de la carrière. La revalorisation du statut de l’enseignant qui tient l’intelligence et l’âme de l’élève reste un impératif de la réforme du système éducatif. Nous devons aussi célébrer nos valeureux enseignants qui sont aussi des Louis Germain d’Albert CAMUS ou encore les grands serviteurs du service public scolaire de Jean JAURES.

Mesdames, Messieurs,

 

Nous avons, toutes et tous, le devoir et le pouvoir de faire réussir encore cette année scolaire exceptionnelle, car ne l’oublions pas, l’éducation, c’est la famille qui la donne et l’enseignement c’est l’Etat qui le donne. Mesdames, Messieurs, L’année scolaire 2020-2021 est sanitairement spéciale. En lien avec le protocole sanitaire PRECOLIYFT en vigueur, les mesures barrières continueront d’être strictement observées. Les dispositions sont prises avec des adaptations inédites à chaque niveau de décision scolaire, déconcentrée et décentralisée.

 

 

 

 

 

 

 

 

J’invite dès lors les parents d’élèves, les collectivités locales, les encadreurs, les chefs d’établissements scolaires et de centres de formation technique et professionnelle ainsi que les élèves et apprenants à la collaboration et au respect des mesures de sécurité sanitaire dans l’enceinte et en dehors des écoles et centres d’apprentissage afin de préserver la santé de la communauté. Ensemble, relevons alors les défis scolaires et sanitaires de l’heure dans un esprit patriotique et réformiste !

Bonne rentrée à toutes et à tous !

 

 

 

24HeuresInfos