Reckya Madougou compte porter plainte contre ce journal !

 

 

 

L’ancienne ministre béninoise, compte porter tout prochainement une plainte pour diffamation contre un journaliste devant les juridictions compétentes de son pays. Ce dernier accuse Reckya Madougou d’avoir négocié un poste de vice présidente auprès du président TALON. Des propos rapidement balayés de revers de la main par la conseillère de Faure Gnassingbé à travers un long message de réplique sur sa page Facebook.

Publicités

 

 

 

 

Je ne me laisserai plus diffamer sans réagir ….

Mes chers amis, il est des mensonges grotesques qu’on ne peut laisser traîner. Car pendant que nous nous sacrifions et que d’autres se goinfrent, qu’ils ne viennent pas s’en prendre à nous quand ils sont repus, même si on leur confie le sale boulot.

 

 

Un journaleux affabulateur encore en mission pour ceux que mon indépendance d’esprit dérangera toujours a donné dans la mythomanie en me ciblant comme une proie. Il semblerait que mon nom fait vendre et bouscule les citadelles qui croient détenir le titre foncier de la politique. Je suis sensible à la misère humaine mais pas au mépris de mon honneur.

J’ai donc décidé de porter plainte car ce menteur invétéré ignore sans doute que même lorsqu’on décrit un personnage sans citer son nom et que cette dernière apporte la preuve de sa diffamation on peut être condamné. Je ne demanderai plus le franc symbolique mais une cagnotte que je mettrai à la disposition de mes orphelins. Quitte à lui de s’acquitter de sa dette d’une manière ou d’une autre.

 

 

 

 

Contrairement aux inepties mentionnées, il ne m’est jamais arrivé de ma vie de « quémander », pas même « de solliciter » un poste pour assumer une fonction auprès d’un quelconque chef d’état, ni au Bénin, ni ailleurs. Il m’est déjà plutôt arrivé dans mon parcours de refuser des propositions qui ne me convenaient pas.

 

 

 

Celui même auprès de qui on prétend que j’ai « quémandé » un poste dit de moi dans un humour bon teint que je suis orgueilleuse parce que je ne demande jamais rien. Lorsqu’une personnalité à qui nombre de politiciens tendent la main vous trouve orgueilleuse, c’est le témoignage élégant de votre insoumission.

 

 

 

Je fus l’un des plus jeunes ministres que notre pays a connus et qui de surcroît a eu une certaine longévité au gouvernement. Par ailleurs, j’ai la chance et le privilège d’approcher de nombreux centres de décision sur notre continent et au-delà. Dieu ne vous élève pas pour que vous n’en preniez pas conscience. Alors je ne reculerai pas dans ma vie, pas plus que je ne servirai de marchepied à personne, mais j’AVANCERAI… Qu’Il nous prête le souffle.

 

 

Force à vous! 💪🏾

Reckya MADOUGOU

 

Source : LeRepublicain