Route Lomé-Kpalimé : A quoi jouent EBOMAF, la CEET et la TDE?

 

 

Depuis le début des travaux de bitumage de l’axe Lomé-Kpalimé, les populations riveraines subissent régulièrement des désagréments énormes dus aux manquements criards de la société EBOMAF.

 

 

Les circuit de canalisation de la TDE et d’electrification de la CEET sont constamment endommagés. soit c’est un tuyau de canalisation de la TDE qui est détruit, soit c’est le circuit électrique de la CEET qui est coupé.

Publicités

Le comble, c’est de voir une telle situation perdurer pendant plusieurs jours laissant les ménages dans le désarroi.

C’est aussi et surtout l’indifférence qu’affiche ces sociétés suite à ces pannes répétées causées par EBOMAF.

 

 

la plupart des quartiers situés le long de la voie Lomé-Kpalimé sont privés d’eau et d’électricité. À titre d’exemple, une partie du quartier de Zanguera est depuis 72h plongé dans le noir parce qu’EBOMAF a endommagé le circuit d’alimentation de la dite localité. En clair, les riverains de cette voie, durant le temps que durera les travaux de cette voie, seront obligés de payer pour un service qu’ils n’auront pas de façon permanente.

 

 

La société EBOMAF doit revoir sa copie en recadrant ses employés qui sont déployés sur le terrain afin de limiter les DEGATS. La CEET et la TDE doivent à leur tour faire l’effort de régler de façon efficace et rapide ces problèmes, une fois qu’elles sont saisies.

En clair, ces trois sociétés, EBOMAF, CEET et TDE doivent chacune faire correctement leur travail.

 

C’est vrai qu’on ne fait pas d’omellette sans casser les yeux mais…Il faudra faire tout de même attention. A suivre ..

 

 

Lorenzo KELEKI