Scandale : à Daoukro, un convoi de miliciens armés intercepté au corridor

Un convoi composé d’un car et de plusieurs véhicules bourrés de miliciens microbes armés de machettes, haches, d’armes de guerre, de gourdins, etc…a été intercepté au corridor de Daoukro, a-t-on appris de plusieurs sources locales jointes sur place.

Selon nos informations, il était 2h du matin (locales et GMT) lorsque ce convoi inhabituel a été bloqué à l’entrée du corridor de la ville grâce à la vigilance de la population, Daoukro étant en effet devenue une des cibles de ces miliciens gouvernementaux.

Publicités

 

 

Ces miliciens étaient habillés en treillis militaires pour tromper la vigilance de la population en se faisant passer pour des membres des forces armées nationales.
Se faisant menaçants, ils se sont vus opposés une résistance farouche de la population accourue en très grand nombre et en un temps record, laquelle a érigé des barrages avec des troncs d’arbres, des pneus, et des barbelés.

 

 

 

Ces escadrons de la mort à la solde du régime n’ont eu d’autre choix que de rebrousser chemin, leur coup pour répandre de nouveau la mort sur les populations ayant cette fois échoué.

 

 

 

La population a pu les déposséder de leur armes, munitions, matériels militaires, et de matériel devant servir au vote.

Tous les accès d’entrée et de sortie de Daoukro était bloqués et la tension extrême dans la ville ce lundi au moment où nous mettons sous presse.

 

 

Serge Touré