sommet de l’UA :  La résolution des conflits sur le continent au cœur des débats 

La 33e session ordinaire de l’Union Africaine (UA) ouverte depuis dimanche poursuit ses activités à Addis Abeba en Ethiopie. Les chefs d’Etats africains, par des actions conjointes veulent s’impliquer davantage pour une résolution plus franche des conflits sur le continent.

Publicités

 

Au menu des travaux, les multiples crises en Libye, au Soudan du Sud, en Centrafrique, au Mozambique ou encore au Cameroun, et la question du terrorisme.

 

A l’ouverture des travaux, le Président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat a appelé à assortir l’action militaire, au combat contre les causes profondes des conflits comme la pauvreté ou l’exclusion, suggérant par la même occasion des « solutions africaines aux problèmes africains ».

Rappelons également que le sommet est marqué par le passage de témoin à la tête de l’organisation, entre le Président égyptien sortant Abdel Fattah-Al Sissi et son homologue sud-africain, Cyril Ramaphosa.

Le Togo prend part à ce sommet, représenté par le ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey. Et pour l’occasion, un
hommage a été rendu au Père de la Nation (Gnassingbé Eyadéma), décédé il y a 15 ans.

d’emprisonnement contre le fils du président équato-guinéen, mais avait assorti l’amende de 30 millions d’euros du sursis.

 

Simon AKPAGANA