Agbéyomé appelle ses électeurs à défendre leur victoire par tous les moyens légaux !

Au lendemain de la confirmation de la réélection de Faure Gnassingbé à la tête du Togo pour les 05 (cinq) prochaines années à venir, le candidat de la Dynamique Kpodzro, Agbéyomé Kodjo conteste toujours les résultats. Il l’a à nouveau fait savoir dans cette matinée du 04 mars au travers d’une conférence de presse.

Publicités

 

 

Nous vous proposons quelques morceaux choisis de son intervention ci-dessous :

 

“même au sein du RPT UNIR les gens confirment que nous avons gagné…. nous ne sommes pas les seuls à réclamer le recomptage des votes bureau par bureau, nous sommes appuyés par l’ANC et d’autres institutions internationales à l’instar des USA..”

 

“….moi je n’ai pas peur de la prison et personne ne viendra m’impressionner avec le fait de faire la prison…. Au nom de quoi on produit des bulletins pré-votés ? …… Aboudou Assouma a été contesté par tous les partis de l’opposition , ça ne nous étonne donc pas qu’il confirme la réélection de Faure proclamée par la CENI. Nous ne nous attendions pas à mieux de cette cour mais il fallait déposer un recours pour l’histoire et nous n’avions pas grand espoir que la cour n’entérine pas les résultats proclamés par le CENI”.

 

“La vérité des urnes sera rétablit et nous allons exercer le pouvoir. Il n’ya donc pas de similitude avec le cas du GABON. Les leviers sur lesquels nous travaillons vont à mon avis les obliger à reconnaitre la réalité et restituer le pouvoir…. nous comptons sur les pressions internes et externes pour se faire”.

 

« Le Colonel Amblesso est un officier supérieur des Forces Armées Togolaises  et il est originaire de Yoto. Ce n’est pas quelqu’un avec qui j’ai des relations particulières. On se voit peut-être une fois par an lors des funérailles au village. Je ne sais pas pourquoi il a été arrêté. J’ai d’ailleurs reçu sa famille chez moi tout récemment mais je pense qu’il faut laisser le SRI faire son travail. Si on estime que c’est à cause de sa proximité avec moi, je crois donc que c’est beaucoup d’officiers qui vont être arrêtés parce que j’en connais beaucoup au sein de cette armée ».

 

1.800 personnes qui votent dans un bureau de vote, il faut ce questionner…. Si nous avons constamment peur de cette armée, nous n’arrivons nulle part dans cette lutte. La souveraineté revient au peuple. Ce peuple est prêt à oser ou pas ?  Nous l’appelons à défendre par tous les moyens légaux son vote. Normalement tous ceux qui ont voté pour Agbéyomé Kodjo doivent défendre leur victoire !

Fort de la légitimé des résultats des urnes nous avons nommé un Premier Ministre et attendons la formation du gouvernement.

 

Fabrice D.