André Afanou recommande un deuxième tour entre Faure Gnassingbé et Agbéyomé Kodjo

Ces derniers jours, nombreux sont les personnalités qui se prononcent sur les résultats de l’élection présidentielle du 22 février. Après la recommandation des USA, de l’ex secrétaire d’Etat américain Hermann Cohen, c’est au tour d’André Kangni Afanou, défenseur des droits de l’homme de prendre le relais.

Publicités

 

Un ex secrétaire d’Etat américain dénonce un hol-up électoral et félicite Agbéyomé

 

Au vue des contestations qui ont suivi la proclamation des résultats du scrutin du 22 février dernier, André Kangni Afanou a suggéré qu’un deuxième tour du scrutin soit organisé entre Faure Gnassingbé et Agbéyomé Kodjo qui estime être le vrai gagnant.

 

Et pour que ce deuxième et ultime vote soit transparent, André Afanou recommande la supervision des observateurs nationaux comme la commission justice et paix et la CNSC ; une personnalité indépendante pour diriger arbitrairement la CENI, une campagne électorale poussée avec le face à des deux candidats dans un débat télévisé et enfin la publication des résultats bureau de vote par bureau de vote. Une fois ces conditions remplies, André Kagni Afanou reste convaincu que le scrutin sera transparent et crédible.

 

 

Selon les explications du défenseur des droits de l’homme, les élections au Togo depuis 1993 ont toujours fait l’objet de contestation. Les conditions qu’il pose seraient la meilleure façon de tirer les épingles du jeu et de rétablir la vérité des urnes une fois pour de bon.

 

Simon Akpagana