Ces mains invisibles qui soutiennent Agbéyomé !

Agbéyomé Kodjo, président du MPDD et candidat de la dynamique Mgr Kpodzro à l’élection présidentielle du 22 février 2020 demeure pour certains une personnalité politique de ce pays reconnue pour être l’ancien premier ministre du feu président Eyadéma Gnassingbé.

Publicités

 

 

Pour d’autres, comment l’homme a-t-il pu avoir d’un seul coup, une position importante dans l’opposition togolaise ? Certains diront qu’il a le soutient du prélat de 90 ans. Le mystère demeure entier sur Agbéyomé Kodjo, autrefois puissant ministre.

 

Même si l’ex ministre d’Eyadéma  avait de par le passé fêté des milliards, ses sources de financement lors de cette campagne présidentielle ont suscité des doutes.

 

En effet, l’on apprend qu’un Togolo-libanais du nom de Jesse Farah, un baron de la franc-maçonnerie a lancé un appel de collecte de fonds auprès de ses pairs pour soutenir Agbéyomé Kodjo, lui même adepte de la confrérie.

 

Nombreux sont ceux qui ont répondu à cet appel de Farah en envoyant de l’argent liquide au candidat de la dynamique Kpodzro.

 

Si, quasiment toute la région maritime a voté en faveur d’Agbéyomé, cela serait manifestement dû à ses actions de charités dans les différentes préfectures de la région. Le financement des francs-maçons aurait donc propulsé sa campagne et donné une position confortable à l’homme. Nul doute que l’opposant historique Jean-Fabre de l’ANC a courbé l’échine et céder sa position de leader de l’opposition face à ce stratège.

 

La politique se fait avec de l’argent dit-on ! Et Agbéyomé en avait assez pour être là où il est aujourd’hui.

 

 

Simon Akpagana