Couvre-feu: Un policier « aussi » victime de la sauvagerie de ses collègues

zaga

Comme nous le soulignions dans un précédent article, les populations d’Agoè-Logopé ont passé une salle ce mercredi 15 avril 2020 en raison du couvre-feu. Les soldats ont comme depuis le début du couvre-feu, tabassé les gens qu’ils ont rencontré sur leur chemin. Heureusement ou malheureusement, un policier qui se rendait à sa base au camp GP n’a pas échappé à la furie de ses collègues.

Publicités

Celui-ci qui n’était pas en treillis n’a pas eu le temps de sortir sa carte militaire. Il a été proprement battu aussi et ses collègues ne voulaient rien savoir. « On s’en fou de qui tu es », lui a lancé un de ses bourreaux.

Un jeune qui faisait partie des « déjà battus » raconte que le soldat n’a eu la vie sauve que suite à l’intervention d’un des commandants.

Cette situation prouve à suffisance que ce qui se déroule lors des couvre-feux est extrêmement grave.

KpatimaNews