Dernière minute: Agbéyomé désormais libre de tout mouvement… hors du Togo

 

La crise post-électoral du 22 février 2020 au Togo est loin d’être finit. Le mandat d’arrêt international émis contre l’ancien premier ministre, Agbéyomé Kodjo n’est pas validé selon l’hebdomadaire panafricain « Jeune Afrique ».

 

 

Le candidat de la Dynamique Monseigneur Kpodzro, Agbéyomé Kodjo serait donc libre de circulation.

Publicités

A LIRE AUSSI: [CONFIDENTIEL]: vers une rencontre entre Faure et Agbéyomé à Paris ?

Le candidat unique de l’opposition qui continue toujours par réclamer « sa victoire » de la dernière élection présidentielle, Agbéyomé Kodjo est poursuivi sous divers chefs d’accusation.

Refusant d’aller se présenter devant les institutions juridiques du Togo, Agbéyomé Kodjo est contraint de se cacher dans un champ de maïs pour cause un mandat d’arrêt international est lancé à son encontre par la justice togolaise.

Selon « Jeune Afrique » qui a consulté un document d’Interpol, le mandat d’arrêt international émis contre Agbéyomé Kodjo n’est pas validé.

 

 

A LIRE AUSSI: « Excellence, sortez, sinon je vous tue»: le jour où Kadanga a séduit Faure

Selon certains internautes, qui ont eu vent de cette information, la dictature togolaise aurait peur de la vérité des urnes. « Agbéyomé Kodjo n’est pas sous le coup d’un mandat d’arrêt international. La dictature togolaise aurait-elle peur de la vérité des urnes ? » a posté un internaute.

 

 

Togodenyigba