[DERNIERE MINUTE ] “Kpatcha Gnassingbé présente un état clinique très inquiétant” Claude Ameganvi

 

 

 

Le Comité pour la libération de tous les prisonniers politiques, devant les professionnels des médias, a alerté l’opinion publique nationale et internationale sur deux préoccupations d’urgence. Ces hommes et femmes engagés pour la libération de tous les détenus politiques du Togo disent êtres préoccupés par l’état clinique de cinq prisonniers politiques dont Kpatcha Gnassingbé, le frère du Chef de l’Etat dans les pénitenciers du Togo.

 

Lire aussi: [CONFIDENTIEL ] Un coaccusé dans l’affaire Kpatcha Gnassingbé frôle la mort

 

« Nous venons vers vous pour vous alerter et, à travers vous, l’opinion nationale et internationale sur deux préoccupations d’urgence. D’une part, la gravissime détérioration de l’état de santé de certains prisonniers politiques dans les pénitenciers du Togo sur laquelle nous avons été alertés par les membres des familles de ces détenus politiques et tout particulièrement la liberté d’expression au Togo » lit-on dans leur déclaration liminaire.

Le Comité pour la libération de tous les prisonniers politiques du Togo est préoccupé par la situation qui se présente dans les prisons du Togo.
Selon Claude Ameganvi et les siens, si des mesures urgentes ne sont pas prises, cinq détenus politiques croupissant actuellement dans les prisons togolaises risquent de connaître un sort tragique dans la prochaine période alors que cinq autres cas de décès avait été déjà connus certifiés sur un total de 8 à 9 allégués des suites des tortures qui leur a été infligées.

 

Lire aussi: Kpatcha Gnassingbé implore Faure pour sa libération!

 

Pour les décès dans ces prisons du Togo, il s’agit des regrettés Mourane Tairou, arrêté dans l’affaire « Tigre Révolution » à Soudou, Allassani Issaka, arrêté le 26 janvier 2020 dans l’affaire au Cabanon du CHU Sylvanus Olympio des suites des tortures, Saïbou Moussa, arrêté le 26 janvier 2020 à Lomé dans l’affaire « Tigre revolution », Seybou Alilou, arrêté le 26 janvier 2020 dans l’affaire « Tigre révolution », Moutawakikou Ouro-Djifa, arrêté dans l’affaire « Tigre révolution ». Tous décédés sans avoir été jugés ni condamnés.

Le Comité pour la libération de tous les prisonniers politiques craint qu’actuellement cinq autres détenus dont Kpatcha Gnassingbé connaissent le même sort présentant un état clinique très inquiétant.

 

 

 

« Kpatcha Gnassingbé présente un état de santé clinique très inquiétant » a lancé Claude Ameganvi.

Mme Nambéa Mehiouwa, femme mariée et mère de 03 filles, Akossi Souleman Sakibou, Ouro-Adjana Arimiaou, Yacoubou Akililou et Kpatcha Gnassingbé en detention depuis plus de 12 ans, sont tous en danger faute à leurs états de santé.

« Les témoignages que nous avons eus lors de nos rencontres avec les membres des familles de ces prisonniers politiques nous permettent de préciser à nouveau comme nous l’avons déjà révélé à propos de ceux malades et actuellement détenus au Cabanon du CHU Olympio qu’ils présentent un tableau clinique très sévère où tous souffrent d’un mal identique qui les gonfle et les rend méconnaissables par les familles » a lancé le comité dans sa déclaration.

 

Lire aussi: [DERNIERE MINUTE] : Mauvaises nouvelles pour Kpatcha Gnassingbé et coaccusés

 

Tout en dénonçant l’intensification de la vague répressive contre les libertés publiques et tout particulièrement la liberté d’expression au Togo, le comité pour la libération de tous les prisonniers politiques du Togo demande que dans les brefs délais, ces détenus soient libérés immédiatement et sans condition.

« Nous réitérons notre exigence de libération inconditionnelle et immédiate de ces prisonniers politiques ainsi que de tous les autres qui ont été arbitrairement arrêtés et détenus pour des raisons politiques, car fondés sur des faits inconsistants pour un emprisonnement et une poursuite judiciaire notamment la simple présence sur une plateforme whatsap » a conclu le comité.

 

Lire aussi: [EXCLUSIF] Kpatcha Gnassingbé risque une amputation, faute d’évacuation sanitaire

 

Linterview