Elections présidentielles 2020 : La campagne en chiffres

Nombreux sont les Etats africains qui organisent les élections en 2020, un événement capital et décisif pour toute une population appelée à élire leur président de la République. Au Togo, la campagne électorale financé à hauteur de 500.000.000 FCFA bat son plein, et il est de bon ton de rappeler les dispositions et moyens investis pour mener à bien les élections présidentielles.

Publicités

 

Moyens financiers

L’organisation des élections présidentielles est un long processus qui part de la soumission des candidatures jusqu’aux élections. Chaque candidat a versé un montant de 20.000.000 FCFA en guise de caution pour sa candidature et perçu en retour 42.000.000 FCFA pour la campagne électorale. 500.000.000 FCFA, c’est la somme allouée pour la présidentielle de 2020 réparti comme suit : 300.000.000 FCFA pour le premier tour et 200.000.000 FCFA pour le deuxième tour.

 

Votants et cadre de vote

3 614 056 électeurs ont été inscrits sur toute l’étendue du territoire national dont 1 742 311 hommes et 1 871 745 femmes. La diaspora quant à elle a recensé 348 togolais inscrits.

 

9 389 bureaux de vote ont été mis en place avec 4 445 centres de recensement et de Vote. Sur le territoire national, 500 votants sont autorisés par bureau de vote et 300 à l’étranger par le biais des Ambassades.

 

Entités de supervision

La Commission Électorales Locales Indépendantes (CELI) a mobilisé 46 juges chargés du contentieux préélectoral auprès des CELI. La Force Sécurité Elections Présidentielle (FOSEP 2020) a déployé 10 000 policiers et gendarmes pour sécurité l’ensemble du processus électoral, de la campagne jusqu’aux élections. La Commission Électorales d’Ambassades Indépendantes (CEAI), quant à elle, est constituée de représentants de différents partis politiques issus de la majorité et de l’opposition. Elles sont installées dans les Ambassades à Paris, Washington, Abuja, Rabat, Libreville et Kinshasa.

 

Candidats et appartenance politique

Sept (07) candidats sont en lice pour le concours du poste de Président de la République. Il s’agit de Me Tchassona Traoré (60 ans) du Mouvement Citoyen pour la Démocratie (MCD), du Prof Wolou Komi (56 ans) du Pacte Social pour le Renouveau (PSR), du Dr Kuessan William Georges (53 ans) du parti Santé du Peuple (SP). Le Président sortant Faure Gnassingbé (54 ans) du parti Union pour la république (UNIR) dont l’actuel mandat fini le 03 mai 2020, est candidat à sa propre succession. L’Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral (ADDI) est représentée par le Prof Aimée Gogué (73 ans) ; l’ANC par Jean Pierre Fabre (68 ans), l’ancien chef de fil de l’Opposition. Et enfin, le Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD) représenté par Dr Kodjo Agbéyomé (66 ans).

 

Rappelons que la campagne électorale entamée depuis le 06 février prend fin le 20, soit deux jours avant les élections proprement dites le 22 février. Les résultats seront proclamés au soir des élections. Seront susceptible d’aller au deuxième tour, les candidats qui vont réunir la majorité des suffrages exprimés. Et, sera élu Président, le candidat qui aura recueilli le plus de suffrages.

 

Simon AKPAGANA