Éperviers du Togo: Claude Le Roy et ses poulains toujours à la traîne

Si le Togo ne gagne pas la plupart de ses matches depuis que Claude Le Roy dirige la sélection nationale, c’est parce qu’il lui manque ce petit détail qui fait la différence. Explication du patron des Eperviers.

Le sélectionneur national dit prendre du plaisir en entraînant les Eperviers depuis son arrivée au Togo il y a plus de quatre ans maintenant. Très critiqué par le public sportif pour le manque de résultats, le technicien Breton ne se gêne nullement pour poursuivre son travail.

Publicités

 

 

 

En pleins préparatifs du match de la troisième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) qui aura lieu au Cameroun en 2022 contre les Pharaons ce samedi au Caire, le patron des Eperviers a confié qu’il prend du plaisir pour entraîner le capitaine Djene Dakonam et ses partenaires, relevant également ce qui manque à ces derniers pour engranger des victoires et faire plaisir aux supporters.

 

« Ce qui manque avec cette jeune équipe, c’est un exploit. On n’était pas loin. Il nous a manqué de petites choses pour faire la différence », déclare Claude Le Roy dans des propos rapportés par le Directeur de la communication de l’équipe nationale fanion.

 

 

 

« Il y a de la qualité technique, il y a de l’envie et du dynamisme. Je n’ai jamais pris autant de plaisir à diriger une équipe que celle des Eperviers. C’est vrai qu’en termes de résultats, on n’est pas là, mais en termes d’investissements chapeau aux joueurs », enchaîne le consultant de Canal+.

 

 

 

Actuellement dernier de la poule G, avec seulement un point dans son compteur, le Togo doit impérativement bien négocier sa sortie contre les Egyptiens emmenés par un certain Mohamed Salah qui enchaîne but sur but sous les couleurs de Liverpool en Premier League.

Comme lui-même le reconnait, son bilan à la tête des Eperviers depuis 2016 est catastrophique. D’où les critiques, de plus en plus acerbes, des supporters et des journalistes sportifs.

 

 

 

Le mardi prochain, au stade de Kégué, les Pharaons viendront à Lo

Si le Togo ne gagne pas la plupart de ses matches depuis que Claude Le Roy dirige la sélection nationale, c’est parce qu’il lui manque ce petit détail qui fait la différence. Explication du patron des Eperviers.

Le sélectionneur national dit prendre du plaisir en entraînant les Eperviers depuis son arrivée au Togo il y a plus de quatre ans maintenant. Très critiqué par le public sportif pour le manque de résultats, le technicien Breton ne se gêne nullement pour poursuivre son travail.

 

 

 

En pleins préparatifs du match de la troisième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) qui aura lieu au Cameroun en 2022 contre les Pharaons ce samedi au Caire, le patron des Eperviers a confié qu’il prend du plaisir pour entraîner le capitaine Djene Dakonam et ses partenaires, relevant également ce qui manque à ces derniers pour engranger des victoires et faire plaisir aux supporters.

 

 

« Ce qui manque avec cette jeune équipe, c’est un exploit. On n’était pas loin. Il nous a manqué de petites choses pour faire la différence », déclare Claude Le Roy dans des propos rapportés par le Directeur de la communication de l’équipe nationale fanion.

« Il y a de la qualité technique, il y a de l’envie et du dynamisme. Je n’ai jamais pris autant de plaisir à diriger une équipe que celle des Eperviers. C’est vrai qu’en termes de résultats, on n’est pas là, mais en termes d’investissements chapeau aux joueurs », enchaîne le consultant de Canal+.

 

 

Actuellement dernier de la poule G, avec seulement un point dans son compteur, le Togo doit impérativement bien négocier sa sortie contre les Egyptiens emmenés par un certain Mohamed Salah qui enchaîne but sur but sous les couleurs de Liverpool en Premier League.

Comme lui-même le reconnait, son bilan à la tête des Eperviers depuis 2016 est catastrophique. D’où les critiques, de plus en plus acerbes, des supporters et des journalistes sportifs.

Le mardi prochain, au stade de Kégué, les Pharaons viendront à Lomé pour le compte de la quatrième journée des éliminatoires de la phase finale de la prochaine CAN.

mé pour le compte de la quatrième journée des éliminatoires de la phase finale de la prochaine CAN.