Espionnage des hommes de Dieu : Les fidèles laîcs catholiques appellent le Gouvernement à communiquer sur la situation

 

 

La parution du quotidien français « Le Monde » publiée sous le titre « Au Togo, des opposants et religieux ciblés par un logiciel espion », suite à une enquête menée par le journal français et le journal « The Guardian » du Togo, continu d’animer le débat dans le pays.

 

 

Dans un communiqué en date de 20 août, les mouvements et associations catholiques ont manifestés leurs mécontentements face à cette affaire qui apparaît comme une atteinte grave du vivre ensemble.

Publicités

 

« Nous, mouvements et associations catholiques signataires de ce communiqué, condamnons cet acte qui viole d’une manière flagrante les dispositions de la Constitution de la Republique togolaise, de la loi 2012-018 du 17 décembre 2012 sur les communications électroniques, de la loi 2019-014 du 29 octobre 2019 relative à la protection des données à caractère personnel et ainsi le secret de la direction spirituelle telle que pratiquée et conçue par l’Eglise carholique » lit-on dans le communiqué.

 

 

Ces mouvements disent soutenir totalement les victimes de cette situation, particulièrement leur Père Evêque Benoit Alowonou et le Père Pierre marie chanel Affognon et tout le clergé et se réjouissent du caractère prophétique de l’engagement de l’Eglise à dire publiquement la vérité et à promouvoir la justice sociale en fidélité avec l’Evangile et sa Doctrine sociale.

 

Les fidèles laîcs catholiques demandent aux Autorités gouvernementales de communiquer sur cette situation afin d’éclairer l’opinion nationale et internationale sur ce qui apparaît comme une atteinte grave du vivre ensemble afin de restaurer la confiance qui doit règner entre l’Eglise et l’Etat, entre le peuple de Dieu et les responsables politiques qui sont également membres de ce même peuple de Dieu.