Insécurité : Une dame dépouillée de son argent et battu à Kouvé 

 

L’insécurité gagne du terrain au Togo et l’on ne peut que prier Dieu afin qu’aucun de tes faits et gestes n’attire le regard de ces braqueurs au sang coagulé et qui ne reculent devant rien sur ta personne. On dirait d’ailleurs qu’à cette allure, plus personne n’est épargnée par les braquages, et que finalement, chacun attend seulement son tour chez le coiffeur.

 

 

 

D’après nos confrères d’Afriuenligne.com, “”ce Jeudi 27 Août 2020, c’est une promotrice de Système de Collecte des Fonds sur Place (SYCOFOP) de la COOPEC-KOUVÉ qui en était victime. La scène s’est passée sur le tronçon Gboto Kossidame-Kouvé dans la préfecture de Yoto. Les braqueurs avant d’emporter une somme d’argent et la moto de la victime, ont roué de coups cette dernière. Grièvement blessée, la victime a été évacuée pour des soins à l’hôpital d’Afagnan””. Et à l’auteur de l’article de préciser, avant tout interpellation à une protection des agents de collecte de fonds contre les braquages et les comportements antipodes de leurs membres débiteurs, que “”ce n’est pas pour la première fois qu’une promotrice SYSCOFOP est victime de braquage””.

Publicités

 

 

 

Il faut toutefois noter que certains efforts ont été faits ces dernières semaines pour décourager les braqueurs mais ils restent insuffisant et les autorités sécuritaires du pays doivent repenser leur approche pour sécuriser au mieux les populations et leurs avoirs, ceci quand on sait que aucun investisseur sérieux ne choisirait le Togo si de tels actes de braquage sont devenus un sport national.