La 5G Ou La Propagande D’un Régime Déconnecté Des Réalités Populaires !

 

 

Le Togo est, s’il vous plaît, devenu le 1er pays d’Afrique de l’Ouest et le 3ème sur le continent à déployer la technologie de la dernière génération de connectivité mobile. Du moins est-ce ce qu’on a appris de fraîche date des sources gouvernementales. Le groupe Togocom qui n’entend pas rester en marge de l’évolution numérique, a activé son réseau commercial 5G pour, dit-on, offrir à ses clients des services très haut-débit.

 

 

Le DG du groupe Togocom, Paulin Alazard, lui, ne se sent pas de joie. « Nous sommes fiers d’avoir relevé le défi du lancement de la 5G en seulement un an conformément a` notre feuille de route. Toutes les équipes de TOGOCOM, que je salue et félicite, se sont mobilisées autour de ce grand projet qui est un nouveau pas en avant pour le Togo », s’est-il enthousiasmé. Cina Lawson, la ministre de l’économie numérique et de la transformation digitale, a naturellement abondé dans son sens, elle qui a estimé que « La 5G facilitera les usages innovants en permettant l’émergence de nouveaux services qui répondent aux besoins de divers secteurs de l’économie. » Cina Lawson renchérit : « L’objectif du Gouvernement est que la couverture mobile bénéficie atous les Togolais. Il est donc important de s'assurer que le déploiement de cette technologie ne soit pas limite´ aux seules grandes villes mais qu'il contribue a une amélioration de la qualité´ de la couverture afin que toutes les localités du Togo puissent bénéficier de services 5G ».

Publicités

 

 

 

La question que Paulin Alazard et Cina Lawson ont oublié de se poser est de savoir si les 3 et 4 G ont déjà bénéficié à tous les Togolais. Ils semblent oublier les dures réalités qui sont celles des abonnés togolais pour qui la 4 G n’a été qu’un crève-cœur en termes de connexion. On se rappelle le tintouin orchestré par la même Cina Lawson lors de l’avènement de la 4G et les piteux résultats qui s’en étaient suivis.

 

Se réjouir trop vite de la supposée 5G, alors même que les services proposés jusqu’ici sont à la limite du supportable, ne peut que confirmer l’idée que la ministre technologie se moque allègrement des Togolais. Togocom doit avoir honte de ses éternelles défaillances, qu’il s’agisse de l’achat des données ou du transfert monétaire qui la semaine dernière encore, n’a pas été opérationnel pour les pauvres abonnés. Une société étatique, ça doit combler les attentes des citoyens, autrement, ça devient un rouleau compresseur qui mine la petite économie des populations. Gloser sur la 5G n’est que propagande et affabulation.

 

 

Source: Journal Le Correcteur N° 964