Marketing de réseaux: TIENS et ses méthodes de voyous[Témoignages]

 

 

 

Pourquoi s’annoncer sous une fausse identité quand on ne vient pas avec de mauvaises intentions? À cette question, les agents recruteurs de la société aux méthodes bizarres, n’ont jamais donné de réponse. Par les temps durs qui courent, la période où les jeunes sont affamés, désœuvrés et en perte de repères, les affaires semblent juteuses pour les vendeurs d’illusions comme Tiens, Chy Mall, Qnet et autres structures montées de toutes pièces par des personnes de mauvaise foi, préoccupées par l’atteinte de leurs propres objectifs financiers au détriment d’honnêtes citoyens.

 

 

 

A LIRE AUSSI : Affaire trading: J-GCI, QNET, TIENS, GTC SAS, voici comment le togolais est tombé dedans

 

 

Jusqu’à la dernière minute où Tiens a été prié de cesser les rassemblements devant son siège sis au quartier Todman à cause de la covid 19, Tiens a continué d’aligner des victimes qui sont généralement attirées par tout un autre discours derrière.

Publicités

Tiens Group est une multinationale chinoise spécialisée dans le marketing à plusieurs niveaux dont le siège est à Tianjin, en Chine. Il y a quelques années, la compagnie s’est faite une belle réputation au Togo où elle alliait marketing pyramidal et commercialisation de produits d’origine chinoise à des fins thérapeutiques. Vers la fin de la première décennie des années 2010, cette ascension fulgurante a pris un coup.

Dès le début, le business a pris avec l’adhésion d’une importante masse de personnalités nanties. Ces, sous le choc de certaines maladies liées à la dernières mauvaise habitude alimentaire propulsées par leur pouvoir d’achat, ont vite trouvé salut dans les alicaments que proposait l’industrie chinoise avec des instructions précises. À l’époque, la médecine conventionnelle avait peu de solutions contre certaines maladies causées par la bière, les produits de conserves, les surgelés etc.

 

 

 

 

A LIRE AUSSI: Sexe, magie, luxe…le business risqué des « Sugar babies » à Lomé

 

Mais autour des années 2015, le marché mondial a été rapidement envahi par les sociétés productrices et promotrices d’alicaments commercialisés sous le modèle de marketing réseau. L’Afrique surtout a été la cible privilégiée de ces compagnies qui voient en notre continent un amas d’individus consommateurs indisciplinés de tout.

Nos frontières peu contrôlées, nos associations de promotion des droits des consommateurs moins fortes, le tout formait une vraie passoire laissant entrer des produits nocifs de tout genre que les populations consomment goulûment pour enfin se plaindre de cirrhoses, kystes, cancers, accidents vasculaires cérébraux etc.

Au même moment, nous sommes nantis d’hôpitaux les moins équipés au monde, et les maigres équipements disponibles sont si vétustes qu’on ne nous diagnostique nos maux généralement qu’après la mort. Il y avait de quoi avoir l’attention des riches, politiciens, Hommes d’affaires et même des pauvres qui étaient prêts à s’endetter pour rester en vie, devant la menace des maladies auparavant jugées “maladies des riches et des occidentaux” .

 

 

 

A LIRE AUSSI: Affaire trading: J-GCI, QNET, TIENS, GTC SAS, voici comment le togolais est tombé dedans

 

De nos jours, Qnet, AIM Global et plusieurs autres sociétés sont venues tenir la dragée haute à Tiens qui a dû se partager le petit marché avec ces nouveaux arrivants. Et devant la concurrence, la société semble se reconvertir vers des méthodes grotesques pour attirer une frange de la population à qui on vend des rêves, des illusions.

C’est le cas d’Edwige étudiante de l’université de Kara qui venant de décrocher son diplôme de master était à la recherche d’un emploi durable. Elle reçoit sur whatsapp un appel à recrutement d’un agent de Tiens s’étant plutôt présenté plutôt comme agent de communication de la compagnie CBE Afrique.

Ce nom, tout le monde presque à Lomé l’a déjà entendu ; pas Edwige qui vit à plus de 500 km de Lomé la capitale togolaise qui va se faire embobiner dans une histoire à dormir debout. ” Pour cause de besoins en collaborateurs, nous recherchons des gens qui ont une certaine compétence dans nos domaines d’activité pour travailler avec nous.

 

 

 

 

A LIRE AUSSI: Ces secrets que les Togolais ignorent sur le jeune milliardaire Ghislain Awaga

 

Une délégation de la direction exécutif préside la présentation des opportunités qui donne d’ouverture à l’emploi à temps plein ou partiel, au pilotage de certains projets de la compagnie, à des signature de contrat de partenariat avec la compagnie ou à un financement de vos projets ou activités. J’espère que vous êtes intéressé pour que je puisse vous programmer pour un entretien avec la direction des ressources humaine? m’ont-ils demandé en insistant que je sois à Lomé trois jours plus tard pour un entretien d’embauche au siège de la société CBE Afrique Sis à Gbonssimé”. Le jour du rendez-vous, on me fait poireauter dans un hôtel avant qu’un individu ne vienne me chercher pour me déposer une trentaine de minutes plus tard devant les locaux de la société Tiens sis à Todman (Tokoin Casablanca).

 

 

 

 

Quelle ne fut pas ma déception de me rendre compte qu’on m’a fait déplacer depuis le nord arguant un entretien d’embauche alors que c’était pour suivre une conférence sur les produits Tiens “.

 

A LIRE AUSSI:  [Trading au Togo] : tollé général après les menaces sur la société de Ghislain Awaga !

 

C’est là que le lavage de cerveau se fait. Les speakers de Tiens ont été bien formés et rodés par les spécialistes en la matière. On commence par se mettre dans votre peau. Comprendre la misère que vous traversez, on vous la décrit à vous faire comprendre que celui qui vous parle a vécu la même situation. Puis on vous introduit à l’entrepreneuriat cousin de l’audace. On vous pousse à sortir de votre zone de confort au point de prendre un crédit, vous endetter pour investir. L’orateur se donne en exemple, vous présente les avantages, le plaisir des voyages qu’il tire aujourd’hui de sa témérité.

 

 

 

On vous cite des exemples tout en vous faisant comprendre à quel point les gens vous prendront pour des fous si vous leur parlez de votre envie d’essayer l’aventure Tiens. Face à la concurrence, telles sont les méthodes de voyous qu’emploie la société Tiens qui non seulement utilise des prêtes- noms tels que CBE Afrique ou DS Communication pour appâter ses victimes dont nombreux cas à l’instar de celui d’Edwige sont légions.

 

A LIRE AUSSI : TIENS  : les dessous d’une “escroquerie” organisée !

 

Quel sadisme de faire déplacer un individu d’une ville à l’autre sans réellement lui donner les tenants et les aboutissants de la démarche qu’on enclenche à son endroit ! De la pure méchanceté, car l’on ne sait pas quelle est la condition de cette personne que l’on oblige à faire des pieds et des mains pour saisir ” l’opportunité du siècle “. Quel crédit donné à cette société qui fait du mensonge le fondement d’attraction de ses clients, car aujourd’hui il faut reconnaitre que le marketing de réseau n’a pas de beaux jours devant lui en Afrique, tant de personnes ayant été abusées et désabusées ?

Il est donc clair que Tiens, Qnet et compagnies ne vendent que des illusions aux Togolais et fonctionne à la base sur du mensonge afin d’embobiner et spolier les pauvres citoyens. Car tout ce qui commence par le mensonge, finit par le mensonge. L’Etat togolais est appelé à tirer les bretelles à ces sociétés qui font plus de mal que de bien à nos populations par leurs méthodes dignes d’arnaqueurs. Il est clair que tout investissement comporte des risques certes, mais ce n’est pas une raison pour jeter de l’argent déjà rare à trouver par la fenêtre.

 

 

 

Canal D No 88