MIFA : 10 milliards F CFA pour accompagner les producteurs agricoles

Le Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage des risques (MIFA) a organisé avec African Garantee Funds la signature d’un Mémorandum d’entente de mise à disposition et de gestion d’un fonds  de 10 milliards de francs CFA  pour accompagner les producteurs et les jeunes entrepreneurs du secteur agricole. La signature des documents s’est déroulée  en présence du chef de l’Etat togolais Faure Essozimna Gnassingbé ce lundi 03 février 2020 à Tchamba dans la région centrale.

Publicités

 

Lancement technique du ProMIFA à Lomé

 

 

 

Le gouvernement togolais a réussi à mobiliser 7,5 milliards de francs CFA auprès du fonds Khalifa et presque 2 milliards 300 millions (2 233 689 500 FCFA) auprès de l’African Lease Togo S.A destinés à moderniser l’agriculture togolaise.

 

Ces accords de financements conclus par les parties prenantes visent d’abord à contribuer au développement de l’agrobusiness, à accompagner la structuration des chaînes de valeur et à professionnaliser l’agriculture togolaise par l’utilisation d’équipements modernes et digitaux. Le président du fonds Khalifa a affirmé à ce jour que : « notre objectif est de créer 13 000 emplois à travers 4 000 projets dont un tiers (1/3) serait dédié aux femmes ».

 

Sont ciblés par cet accord, les coopératives agricoles, les micros, petites et moyennes entreprises et industries du secteur agricole et les filières de cacao, de céréales et légumineuses, l’élevage de petits ruminants, le maraîchage, l’apiculture, l’aviculture, la pisciculture et l’aquaculture.

 

Réalisations et perspectives du MIFA

Il est clair qu’à travers le MIFA, l’Etat togolais veut favoriser un développement inclusif des populations. Au cours de l’année 2019, le MIFA a accompagné plus de 76 500 producteurs en leur facilitant l’accès au financement. Olou Adara, jeune entrepreneur, avoue avoir bénéficié de l’appui du MIFA dans le montage de son affaire.

 

Le processus de financement dans le cadre du fonds alloué au MIFA sera réparti comme suit : 2 500 000 à 5 000 000 FCFA pour les micros entreprises ; 5 000 000 à 12 500 000 FCFA pour les petites entreprises et 12 500 000 à 25 000 000 FCFA pour les moyennes entreprises.

 

Tous les financements confondus sont élevés à un taux d’intérêt de 7,5% sur instruction du Président de la République. La stratégie de financement consiste à financer en grappe les acteurs intervenants sur les différents maillons de la chaîne des filières précitées.

Dans la foulée, des chèques ont été remis aux entrepreneurs de la préfecture de Tchamba en vue de développer leurs activités. « Le projet de développement des micros, petites et moyennes entreprises sera mis en œuvre par le MIFA en partenariat avec d’autres structures de l’Etat comme les ministères en charge de l’Agriculture et de l’Economie numérique ainsi que leur direction technique, les Agences togolaise d’électrification rurale et des énergies renouvelables (AT2ER) » a déclaré Aristide Agbossoumondé, directeur général du MIFA.

 

 

 

Rappelons que cette initiative du MIFA est en conformité avec le Plan National de Développement (PND) en son axe 2 consacré au « développement des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives ». Elle émane de la volonté politique de l’Etat d’apporter des solutions durables aux défis de transformation de l’agriculture en vue de favoriser la création de richesses et d’emplois décents. Le président de la République togolaise invite par ailleurs les jeunes entrepreneurs agricoles à consommer les financements mis à leur disposition et à valoriser l’agriculture, secteur par lequel transitera le développement économique et social des populations.

 

 

Simon Akpagana