[Opinion] The Voice Afrique Francophone : une usine à stopper les carrières ?

 

 

 

En février 2017, la congolaise dénommée Pamela Baketana remporte la première édition de ce qui représente aujourd’hui le plus grand concours de talent de l’Afrique francophone. Elle faisait partie de l’équipe de Lokua Kanza avec ses collègues Verushka, Marie-Love et Samson Nobou.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
4 ans plus tard, je n’ai pas vu ce nom devant la scène musicale africaine. Et vous ? Par contre, j’ai vu une certaine Mula, une Shan’L, une Creol et d’autres artistes féminines se développer durant la même période. Pourtant elles n’avaient pas gagnée un concours d’une cagnotte de 10millions et des bons de production à Universal.
Pour étayer ma curiosité, je suis partie fouiller sa chaîne YouTube afin de voir son niveau dans le game.
 
 
 
 
 
 
 
Malheureusement, j’ai bien trouver une chaîne portant le même nom “Pamela Baketana” avec en description “gagnante de The Voice Afrique Francophone saison 1”. Cette chaîne créé depuis 2013 comporte seulement une seule vidéo titrée “Kazi Yako” lancée en décembre 2019 avec au compteur 25.500 vues jusqu’à présent. En d’autres termes, il fallu 2 ans pour lancé ce talent et un seul single a suffit pour l’abandonner dans son coin.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Je me suis ensuite rappelé de Victoire Biaku, gagnante de la saison 2 en janvier 2018 aux côtés de Fulbert, René et Dadiposlim avec le coach Josey relayée plus tard par Charlotte Dipanda.
 
Je suis passé sur sa chaîne YouTube “Victoire Biaku VEVO”, j’ai remarqué que cette chaîne créé en 2018 contient une seule vidéo (un visualizer) titrée “Bandit” avec au compteur 24.488 vues jusqu’à maintenant.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Tout ceci me ramène à des spéculations suivantes. La compétition The Voice est-il juste un show télévisé pour divertir le public ou un canal constructeur et propulseur de talents ? Parce que les 2 précédentes gagnantes sont toujours comme des underground alors qu’on parle d’un contrat de production avec un major tel qu’Universal.
 
 
 
 
 
 
 
Les organisateurs de The Voice s’arrangent-ils pour que les femmes gagnent la compèt afin de les laisser sans suite en comptant sur leur silence vu qu’elle sont considérées comme faibles et sans voix ?
 
Je me pose et je vous pose les questions à toute l’opinion publique d’Afrique francophone. À quoi sert The Voice et qu’est-ce qu’ils font réellement ? Quelle est le réel impact de cette compétition dans la construction des talents ? Aujourd’hui nous pouvons être fier de dire que Tiken Jah Fakoly est un gagnant du prix découverte RFI, on sait que le parcours est réel. Que peut-on dire des gagnants de The Voice ?
 
 
 
 
 
 
Ensuite, nous savons que le projet The Voice est une compétition d’origine nationale. Dans tous les autres pays du monde, c’est chaque nation son The Voice. En Afrique, ils ont regroupé 15 pays sur un même programme et ont perdu le contrôle sur la portée réelle de la compétition.
 
 
 
 
 
 
 
En France, le chanteur Slimane est sortie vainqueur et s’est inséré dans le milieu professionnel de la musique aux côtés des grands artistes. On sent que The Voice France porte ses fruits.
 
Que peut-on réellement dire de The Voice Afrique Francophone ? Ils font quoi exactement ? De l’argent sur le dos des talents ou juste un show rempli de blablabla inutiles ? À vous.
 
 
 
 
 
 
 
Daïshi El Salazar 🇹🇬