Programme Novissi :« Ceux qui n’ont pas leur carte d’électeur c’est leur problème »

zaga

Annoncé le 1er avril dernier par le chef de l’Etat Faure Gnassingbé lors de son adresse à la nation, le programme d’accompagnement des couches vulnérables touchées par la pandémie du Coronavirus vient d’être lancé par les autorités togolaise.

Publicités

Dénommé « Novissi », ce programme consiste en un transfert monétaire  pour soutenir les chômeurs et autres personnes dont les activités ont été touchées par la pandémie.

Sauf que pour en bénéficier, ces personnes  devraient fournir le numéro de leur carte d’électeur. Une exigence décriée par plusieurs Togolais qui, à la place, auraient souhaité que ce soit le numéro de la carte d’Identité.

Intervenant ce jeudi sur une radio privée de la place, le ministre des Mines et de l’Energie a expliqué le choix de la carte d’électeur par la nécessité pour les citoyens Togolais de se conformer à leur devoir civique avant de bénéficier de leur droit civique.

« Il y a des devoirs civiques qui donnent des droits civiques. (…) Cela n’a rien de politique. S’inscrire que la liste électorale est un devoir et tous les citoyens doivent s’y conformer. Ceux qui n’ont pas de carte d’électeur c’est leur problème.  (…) Ils se sont exclus tout seul », a déclaré le ministre Dédériwe Marc Abli-Bidamon.

Et d’ajouter : « la base électorale a pris en compte près de 90% des gens qui ont 18 ans et plus selon les experts qui l’ont auditée.  C’est  donc une minorité qui n’a pas pu s’inscrire ».

Le ministre a par ailleurs précisé que le cas de ceux qui ont perdu leur carte d’électeur pourra être revu s’ils signalent leur situation et fournissent la preuve qu’ils en disposaient.  

Togoweb