Une journée très mouvementée au domicile d’Agbéyomé ce jeudi

À sa deuxième convocation ce jeudi 9 avril 2020 au service central de recherches et d’investigations criminelles de la gendarmerie nationale, Agbeyome Kodjo n’a pas répondu.

Publicités

Il a une nouvelle fois brillé par son absence. Le dispositif devant son domicile qui était bouclé par des éléments de forces de l’ordre vient d’être levé.

Et c’est une scène surréaliste de quelques togolais devant son domicile juste après qui surprend plus d’un. Agbeyome Kodjo l’intouchable ?

 

Agbeyome Kodjo, le candidat du MPDD lors de l’élection présidentielle de février dernier voudrait-il boire la coupe jusqu’à la lie ?

Serait-il résigné à résister jusqu’au bout ? C’est ce qui peut susciter comme lecture et interprétation sa deuxième absence à la convocation à lui tendue par le SCRIC.

 

Un bras de fer !

Ce jeudi, autour de son domicile, un dispositif a été remarquable devant son domicile.Qu’encoure le président auto-proclamé après avoir débouté une seconde convocation ? Les heures à venir nous renseigneront davantage. Après la levée du blocus, ce sont quelques jeunes qui se sont attribués devant son portail scandant :«Président !»

Du haut du domicile on pouvait apercevoir Mgr Kpodzro bénissant d’un signe de croix les jeunes attroupés devant le domicile.

 

Le Covid-19, un détail ?

C’est la question qu’on serait tenté de se poser lorsque le Togo vient de franchir la barre des 70 cas positifs au coronavirus et que les attroupements de plus de 15 personnes sont interdits, on assiste malheureusement à démonstration de force et de défiance de cette trempe. Quel enseignement tiré ?

Rappelons que le Directeur Général de la Police Nationale, et Commandant de la Force Anti-pandémie, Lieutenant-colonel Yawovi Okpaoul a indiqué mercredi avoir eu connaissance d’une conférence de presse tenue ce jour en capitale togolaise et qui fait état d’organisation de jeunes de certains quartiers pour manifester contre la deuxième convocation jeudi 09 Avril 2020 de Agbeyome Kodjo. Ce jour, ce sont des jeunes qui ont été dispersés à coups de gaz lacrymogènes.

 

De Violents affrontements ont été également été perceptibles.

Pneus brûlés et plusieurs barricades au niveau du quartier Nukafu en capitale Togolaise; autant d’éléments qui viennent alourdir le sac à charges de Messan Gabriel Agbeyome.