Suicide à Adetikopé : la victime faisait du trading et devait 277 millions aux clients

 

 

 

 

A Lomé les cas de suicides se multiplient et la plupart du temps personne ne connaît les raisons qui poussent les victimes à se donner la mort.Un autre cas de suicide a d’ailleurs réveillé Adetikopé et ses environs ce lundi de Pâques : un homme sans vie a été retrouvé la corde au coud accroché à une branche d’arbre.

 

 

 

Lire aussi:Drame: encore un suicide par pendaison à Lomé

 

Selon les informations qui sont parvenues à la rédaction de Togoweb, c’était un « tradeur » qui avait ouvert une structure de trading où il collectait l’argent chez les investisseurs dans le but de fructifier les investissements de ses clients. Selon la même source, les affaires allaient très bien : « Ceci lui a même permis entre autres, de construire sa maison d’une valeur de 150 millions F CFA, d’acquérir quatre voitures  en moins de deux ans… »

Publicités

Visiblement les affaires ne tourneraient plus comme au début et sa société doit à présent une somme avoisinant 500 000 dollars soit 277. 771 350 de F CFA aux clients. Comment faire pour rembourser les clients depuis la sortie officielle du ministre de l’Économie et des Finances  sommant les sociétés de “trading” à arrêter leurs activités jugées illégales?

 

 

 

Sani Yaya qui avait ajouté que « des lettres de mise en demeure ont été adressées aux structures illicites susvisées leur demandant de cesser dès réception des courriers, toute activité financière et monétaire, ainsi que de conseil sur toute l’étendue du territoire et de procéder aux remboursements, sans délai, des sommes collectées auprès des adhérents, sous peine de poursuite pénale ».

 

 

Lire aussi:Affaire trading: J-GCI, QNET, TIENS, GTC SAS, voici comment le togolais est tombé dedans

 

Face à cela le chef d’entreprise a préféré s’ôter la vie pour mettre fin à la réclamation des clients qui devenait de plus en plus menaçante.

 

 

 

Nous y reviendrons avec plus de détails…

 

TGWB