Université de Kara-Affectations, arriérés non versés : La part de vérité du président Sanda

 

Face lundi 4 janvier 2021 à la communauté universitaire de  Kara (à 420 km au nord de Lomé) pour la présentation des vœux de nouvel an, le président professeur Komla Sanda  est revenu sur la gestion universitaire et a félicité tous les artisans. Il a, aussi apporté des précisions dans l’affaire d’arriérés non versés par l’institution aux enseignants-chercheurs et la polémique entourant l’affectation d’un enseignant-chercheur au département de la géographie.

 

 

Les participants, tous masqués  s’attendaient à une cérémonie de présentation de vœux comme à l’accoutumée, avec l’intervention des représentants des différents corps qui constituent la communauté universitaire. Mais c’est dans un style tout particulier que le professeur Komla Sanda s’est adressé à la communauté universitaire de la deuxième université publique dont il a la charge.

Publicités

 

 

Après avoir présenté ses vœux de santé, de bonheur, de paix et de travail bien fait au personnel, il s’est prêté à un exercice de clarification et de recadrage de certaines informations faussement véhiculées qui, malheureusement, détériorent le climat de travail à l’Université de Kara.

De fait, il a confirmé avoir réellement reçu les fonds représentant le « solde de la revalorisation des salaires des enseignants-chercheurs à l’issue du collectif de loi de finances rectificative de 2020 » pour un montant total de 97 823 000 francs CFA. Ceci solde ainsi le processus commencé le 1er janvier 2012 à l’issue de l’accord de 2011  signé entre le gouvernement et les syndicats de l’enseignement supérieur.

 

Université de Kara
les participants lors de la rencontre
Crédit : DR

Professeur Sanda a ajouté avoir reçu également les 5% de la revalorisation du point d’indice du salaire du personnel administratif, technique et de service pour un montant de 42 972 000 francs CFA, l’aide du gouvernement pour faire face au déficit budgétaire et à la pédagogie numérique. Alors, il a profité pour remercier le Chef de l’Etat et le gouvernement pour cet important soutien apporté à son institution.

Rien qu’un processus administratif

Sur la polémique tendant à  lui attribuer la responsabilité de l’affectation d’un de ses collègues du département de géographie de l’UK à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), le président a apporté un démenti formel.  Il souligne avoir simplement et logiquement « assumé sa responsabilité administrative dans le processus » ayant abouti à la décision.

 

En effet, depuis 2016, l’Université de Kara connait une trajectoire lisible, avec des résultats majeurs comme le renforcement des ressources humaines et l’innovation en pédagogie pour la formation des talents.

Lire aussi-Université de Kara : Pr Komla Sanda fait un nouveau pas vers la pédagogie hybride

« Cette lisibilité se traduit par la pluralité et la qualité des offres de formations professionnelles de parcours licence et master en adéquation avec le marché de l’emploi. Cela a amené le président à évoquer les atouts dont regorge l’institution, notamment la diversité, la qualité notamment les offres de formations professionnelle, des masters et la jeunesse du corps enseignant »,  confie un enseignant à la fin de la rencontre.

 

 

Et pour le président professeur Komla Sanda, la communauté universitaire doit développer en elle, l’esprit de l’intelligence collective et la mise en application de l’approche participative pour faire de la ville Kara, une cité universitaire de renom.

 

 

24heureinfo