URGENT: plus d’une douzaine de civils dont des enfants exécutée à Mbonge

 

Plus d’une douzaine de civils ont été tués dans le lotissement Mbonge, division Meme dans la région Sud-ouest du Cameroun. Une source locale attribue ce massacre aux éléments des forces gouvernementales.

 

 

 

Lire aussi: Militaires Camerounais arrêtés à Lomé: les choses se précisent

 

L’incident de Mbonge s’est déroulé le 18 mars 2021 à Foe Bakundu, au cours duquel le commandant séparatiste d’Ambazonie populairement appelé ′′ Général Spirito ′′ a été tué aux côtés de certains séparatistes qui ont été rassemblés avec des civils – certains civils ont également été assassinés.

Publicités

 

 

 

 

′′ Sur cette photo, 3 combattants ont été tués et c’est clairement vu. Le gars avec le pantalon couleur amba a été tué le 18 et il s’appelle Alexi. Le corps de Spirito n’est pas vu sur cette photo parce que son corps était devant la porte et que les deux autres combattants étaient derrière la maison ′′ a déclaré une source locale jointe par nos confrères de Cameroon News Agency.

 

Trois civils ont été blessés.

L’alerte n’a été donnée qu’une semaine après avec l’émergence de la photo montrant la population civile sur le sol pour une éventuelle exécution.

Le meurtre de civils n’a jamais été pris en compte par le SDO de Meme, Chamberlin Ntou ‘ ou Ndong, qui a passé du temps à féliciter les militaires pour un travail bien fait, mais n’a rien dit sur les morts civiles, la torture et les blessés par les mêmes forces de l’État.

camerounweb.com