Victoire Dogbé et ses 100 jours : après le bilan, les défis

 

Lors d’une émission spéciale organisée vendredi dernier sur la télévision nationale, le Premier ministre Victoire Tomégah-Dogbé a fait le bilan des 100 jours de son gouvernement. L’on retient qu’il y a beaucoup d’innovations et que la dynamique sera maintenue. Mais il faut dire aussi que le gouvernement Tomégah-Dogbé devrait accélérer la cadence dans les semaines à venir. En tout cas, madame Tomégah-Dogbé est visiblement dans cette logique.

Un des aspects que l’on peut retenir de la gouvernance du Premier ministre Victoire Tomégah-Dogbé, du moins pour les 100 premiers jours, ce sont les innovations. Le bilan des 100 jours en soit, constitue une innovation. Cela n’est pas vraiment dans les habitudes au Togo. À son arrivée à la tête du gouvernement togolais en octobre dernier, le Premier ministre Victoire Tomégah-Dogbé avait promis de « gouverner autrement » et de se pencher prioritairement sur le social.

Publicités

 

A LIRE AUSSI: [Confidentiel]: Faure Gnassingbé victime d’un cambriolage

Pendant les premières semaines de sa gouvernance, la presse n’a pas arrêté de la marquer à la culotte et de chercher la moindre occasion pour lui rappeler ses promesses. Est-elle restée attentive aux cris des médias et des populations ? En tout cas, il y a quelques semaines, la cheffe du gouvernement s’est rendue sur plusieurs chantiers en cours sur l’ensemble du territoire.

L’objectif était de pousser les entreprises impliquées dans la réalisation de ces travaux, à accélérer la cadence. Les plaintes des populations relayées par les médias sont certainement arrivées à ses oreilles. Le Premier ministre avait promis que chaque ministre signerait une feuille de route. Une prise d’engagement de contribuer à la réalisation de la vision Togo 2025 du président Faure Gnassingbé.

 

 

Comme elle le déclare elle-même : « durant les 100 jours, nous nous sommes attelés à mettre en place les bases vers une modernisation de notre pays et un renforcement de ses structures. Le gouvernement est plus inclusif et plus proche des populations avec des visites de terrain régulières ». On pourrait aussi relever la tenue plus régulière de Conseils des ministres. Et en dehors des comptes-rendus faits par le porte-parole du gouvernement, le communiqué est suffisamment partagé sur les réseaux sociaux.

 

A LIRE AUSSI: [Confidentiel]: le poids de« 67 millions d’Euros» sur Kpatcha Gnassingbé

Même si les Togolais dans leur ensemble ne ressentent pas encore les fruits comme il le faut, l’accent est mis sur le social. Le budget exercice 2021 en est l’illustration. « Il y a une réelle volonté politique d’accorder une place importante aux secteurs sociaux. Plus de 53% du budget exercice 2021 est consacré au social », dixit la cheffe du gouvernement. La digitalisation annoncée décolle aussi peu à peu. Il y a déjà quelques réformes que l’on peut toucher du doigt. L’ambition du gouvernement est de « faire du Togo, le pays le plus fibré de la sous-région », affirme madame Tomégah-Dogbé. La paix est aussi un élément important pour madame le Premier ministre et son gouvernement.

 

 

« Nous sommes tous d’accord que nous voulons un Togo dans la paix. Sans la paix, il n’y a pas de développement. Avec ce qui se passe dans la sous-région, nous sommes convaincus que le Togo a ce trésor, la paix, que nous devons préserver », a-t-elle rappelé. Comme promis par le Premier ministre lors de la Déclaration de politique générale (DPG) devant les députés, une loi sur la programmation militaire a été envoyée à l’Assemblée nationale, étudiée et adoptée.

A LIRE AUSSI: [Confidentiel] : comment Faure Gnassingbé a rencontré Cina Lawson à New York

Malgré le bilan des 100 jours que l’on peut considérer comme positif, le chemin est encore très long et la tâche ardue. « Nous devons continuer par travailler à créer plus de richesses pour notre pays parce que les attentes des populations sont importantes et immenses. Et nous avons le devoir d’y apporter des réponses. Pour notre part, au niveau du gouvernement, nous n’allons pas du tout subir. Nous allons continuer de mettre la pression, nous allons continuer d’innover », a assuré le Premier ministre.

 

 

Togo Matin