Adjamagbo: “Mgr Barrigah a essayé d’aider le pouvoir et la DMK”

 

La Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) a réaffirmé mardi sa détermination et son engagement à poursuivre le combat pour l’alternance politique au Togo. Pour ce regroupement de l’opposition, malgré les coups bas, il n’y a pas d’autre choix que de faire aboutir la lutte. A cet effet la Dynamique en appelle à “l’union de l’opposition”. Par ailleurs, elle salue la bonne volonté de  l’archevêque Métropolitain de Lomé, Mgr Nicodème Anani Barrigah-Benissan d’aider à vider le contentieux né de la dernière présidentielle.

 

 

 

C’est une première sortie médiatique de la DMK pour le compte de l’année 2021. Au cours de cette rencontre, elle a dénoncé la vague d’arrestation lancée contre ses responsables depuis le 22 février 2020, date du scrutin présidentiel au Togo. Elle accuse des personnes malintentionnées qui engagent des actions pour sa dislocation.

 

 

“Nous recevons beaucoup de coups qui nous viennent de tout bord. On veut absolument casser la Dynamique”, a déploré le regroupement en conférence de presse.

Malgré cela,  l’équipe dit  être soudée et fait le serment d’aller au bout. “Notre existence constitue le gage de la poursuite et la conduite à terme du combat”, a réaffirmé la Dynamique.

La  DMK a également au cours de cette sortie confirmé l’immixtion de Mgr Barrigah-Benissan dans la crise postélectorale.

“Mgr Barrigah, à un moment donné, inspiré par une démarche de bonne volonté, a pris sur lui d’essayer d’aider le pouvoir et la DMK à trouver une solution à la crise postélectorale que nous traversons”, a dévoilé Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson.

La coordinatrice de la DMK déplore que l’initiative de l’archevêque métropolitain de Lomé fût en cours quand l’assaut était lancé sur le domicile du candidat de la Dynamique, Agbéyomé Kodjo jusqu’à ce qu’il ne soit arrêté.

 

 

Pour la secrétaire générale de la CDPA, le régime aurait dû laisser Mgr Barrigah-Benissan aller au bout de sa démarche.

“Nous prenons acte de cette démarche de Mgr Barrigah-Benissan et nous la mentionnons au rang des efforts de la Conférence des Évêques du Togo pour son apport à la résolution de la crise”, a reconnu Mme Adjamagbo-Johnson.

 

 

Mgr Barrigah-Benissan, ancien président du Comité vérité -justice et réconciliation a été interpellé récemment par M. Kodjo au sujet d’une discussion qu’il aurait eu avec le pouvoir qui lui demanderait d’entrer en négociation avec la DMK au sortir de la présidentielle 2020.