[DÉCRYPTAGE] : Fermeture en cascade des sociétés de Trading !

“Décès” en cascade des sociétés de trading

Publicités

 

 

 

 

Au Togo, les sociétés de trading sont “mortes vivantes”. En promettant de gros dividendes allant jusqu’à 300% aux investisseurs, les promoteurs desdites sociétés sont aujourd’hui devant le fait accompli. Car, incapables d’honorer leur engagement. Conséquence, ils sont contraints de fermer à double tour, les portes en attendant. Et les investisseurs ont les larmes aux yeux.

 

 

 

A LIRE AUSSI :[ Trading ] Ghislain Awaga : « Je vis désormais dans la précarité »

 

A Lomé, investir dans le trading devient la mode. Et les investisseurs ne jurent que par ce canal pour vite s’en sortir. Mais, cela ne se fait sans conséquence. Car, si les premiers investisseurs s’en sont sortis sourire aux lèvres, ceux qui adhèrent au jour le jour, versent des larmes. Leur cœur devenu trop serré, c’est la désolation. Le mal, c’est qu’ils ne peuvent pas aller pour porter plainte contre X. Conséquence, c’est au fond de leur chambre fermée à double tour qu’ils pleurent sans cesse.

Le hic, ceux qui à la quête du gain facile et rapide, sont allés faire des prêts dans des institutions de microfinance, doivent trouver le plan B ou C pour payer à ses institutions ou banque au risque de voir les portes de la prison s’ouvrir devant eux.

 

 

 

A LIRE AUSSI :[ EXCLUSIF ] Trading au Togo : Ghislain Awaga livre enfin ses vérités !

 

Au Togo, le citoyen commence par se rendre compte que, le gain mirobolant que vante les promoteurs des sociétés de trading ne sont que de pur mensonge. Aujourd’hui, les investisseurs se rendent compte qu’en réalité, ils ne sont pas loin du défunt ReDéMaRe déshabillé pour être relooker en SMC. Des milliards sont volatilisés sans que, personne ne dit rien à personne.

 

Au lieu de tirer les leçons du passé, des ex adhérents de ReDéMaRe ou SMC ne trouvent aucun inconvénient à refaire l’expérience quand il s’agit de trading avec une dividende qui donne à réfléchir.

 

 

 

Au finish, rien. Face aux difficultés économiques, les sociétés de trading sont obligées de se muter ou de fermer carrément les portes pour disparaître une fois de bon. A qui la faute ? Probablement aux investisseurs qui de jour comme de nuit, crient sur tous les toits que le pays ne marche pas. Oui, au Togo, la vie devient chère, et les gens doivent avoir en tête que, c’est quand la situation devient difficile avec son lot de corollaire que, des occasions à dormir debout pointent leur nez.

 

A LIRE AUSSI :Trading : Ghislain Awaga et Global Trade Corporation, la chute?

 

Hasard de calendrier ou mort programmée des sociétés promettant de gros dividendes, CACESPIC-IF, une autre entreprise évoluant dans le trading, a été déclarée en cessation des paiements début janvier 2021 et placée depuis lors en redressement judiciaire, laissant ses investisseurs dans un désarroi total. Une autre société voile la face en parlant de mutation d’activités. C’est le lieu d’interpeller les citoyens surtout ceux qui ont le peu de moyens, qu’il y a plusieurs opportunités dans lesquelles, ils peuvent investir et devenu leur propre patron d’entreprise.

 

 

Togotimes