Dodzi Kokoroko justifie le cumul de ses fonctions par son talent

 

 

Visiblement agacé par les éternelles questions sur le cumul de ses fonctions de président de l’Université de Lomé et de ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, le Professeur Dodzi Komla Kokoroko se justifie par son talent. Même s’il soutient ne pas courir derrière les postes, l’universitaire croit bien faire son job.

 

« On peut confier 2 ou 3 missions à une seule personne, il réussira magistralement, de la même manière, on peut les confier à plusieurs personnes et le résultat ne sera pas au rendez-vous. Provisoirement, je pense être à la hauteur des attentes. Mon maintien ou non maintien à la tête de l’Université de Lomé relève d’une prérogative discrétionnaire du chef de l’Etat, il m’a confié une mission, je crois qu’à un moment donné il fera le bilan », se défend-t-il lors d’un entretien à Africa 24 avant de lancer à qui veut l’entendre : « Je crois aux idées, au talent et à la force de l’homme ».

Publicités

 

 

 

A ses détracteurs, le ministre talentueux  les renvoie à Matthieu 25 : 14-30 relatif à la parabole sur les talents.

 

 

24heureinfo