Jean-Pierre Fabre, la renaissance !

 

 

 

Qui pouvait le croire ? Que Jean-Pierre Fabre, un homme qui n’a jamais voulu laisser transparaître un petit signe de faiblesse dans son existence, notamment dans son engagement politique, puisse admettre avoir abdiqué face à la maladie ? Seul le coronavirus peut opérer un tel miracle sur la terre de nos aïeux.

 

 

 

A LIRE AUSSI : « Nous sommes obligés de discuter avec Faure »-ANC

 

Il faut toutefois reconnaître le caractère patriotique de la démarche en ce moment critique. Cela permettra assurément de convaincre les plus sceptiques, notamment ceux qui ne font pas confiance aux dirigeants de notre pays.

Publicités

 

Il n’y a pas de doute que le maire du Golfe 4 a vécu des jours difficiles. Son visage et sa voix montrent que quelque chose de grave s’est passé dans sa vie. Comme il le dira lui-même « lorsque vous êtes atteint du coronavirus et qu’on vous met sous traitement, vous ressentez une grande fatigue ». C’est d’ailleurs l’un des signes qui doivent alerter tout individu à rechercher la pratique d’un test.

 

 

 

 

Et heureusement pour monsieur Fabre qui, il faut le rappeler a déjà dépassé 50 ans d’existence, les choses ne se sont pas compliquées. Ce dernier au prime abord pensait souffrir d’un paludisme.

 

 

A LIRE AUSSI : ANC, quand des militants retournent leurs “armes” contre le parti de Jean-Pierre Fabre

 

C’était d’ailleurs le diagnostic de son médecin. Ce diagnostic sera confirmé par le test de paludisme. Mais, le président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) aura eu le courage de demander un test de coronavirus qui s’est révélé positif. Sa femme  aussi a été testée positive au Covid-19. Tous les deux ont immédiatement été mis en quarantaine et sous traitement.

Après sa guérison, l’ancien chef de file de l’opposition togolaise a tenu à avertir ses compatriotes du danger qui nous guette tous. Jean-Pierre Fabre parle de « chance ou de la protection divine » dans son cas. En effet, à son âge, il aurait pu souffrir de la forme la plus grave du coronavirus et en mourir. Et quand on sait qu’il y a des Togolais qui sont acquis à sa cause, il est probable que son témoignage permette de gagner de nouvelles « âmes ».

 

 

 

 

A LIRE AUSSI : Golfe 4 : Faure Gnassingbé vole au secours de Jean Pierre Fabre

 

« Il faut respecter les gestes barrières et la distanciation physique et sociale. Le virus n’épargne personne », a-t-il averti. Face à ce mal redoutable, la seule solution qui s’impose aujourd’hui, est la vaccination. Suite à sa contamination et après s’être fait vacciner, Jean-Pierre Fabre a tenu à rassurer ceux qui ont peur de franchir le pas. « N’ayez pas peur du vaccin et de ses éventuels effets secondaires. La science a beaucoup évolué », a-t-il expliqué.

 

 

 

 

 

Togo Matin No 880