Lancement technique du ProMIFA à Lomé

Mis en vigueur depuis le 04 juillet 2019, le Ministère de l’Economie et des Finances a procédé ce lundi 03 février 2020 au lancement du Projet d’Appui au Mécanisme Incitatif de Financement Agricole fondé sur le partage des risques (ProMIFA), afin de former les différents acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet.

Publicités

 

 

En effet le ProMIFA a pour but principal de contribuer à la réduction de la pauvreté, à la croissance économique durable et inclusive et à la création d’emplois décents en milieu rural. Ainsi les objectifs poursuivit sont  d’offrir aux acteurs des chaines de valeur agricoles organisées et performantes, un accès durable aux marchés et à des services financiers et non financiers adaptés.

 

 

Les principaux bénéficiaires représentent 50.000 ménages touchés, soit 300.000 bénéficiaires directs, dont 40% de jeunes de deux sexes, 30% de femmes adultes, les Exploitations Agricoles Familiales (EAF) ; les organisations professionnelles (coopératives de base, unions et fédérations de coopératives) ; et les  Microentreprises agricoles.

 

Par ailleurs, le ProMIFA est regroupé en trois (03) principales composantes à savoir, l’appui technique au développement des chaînes de valeur agro-pastorales et à l’accès au marché, l’appui au développement des produits et services financiers, et l’appui institutionnel au MIFA, à travers la coordination et la gestion du projet.

 

Pour rappel, le coût total du projet est évalué à 20.235 milliards de F CFA et supporté par la FIDA, le Gouvernement, les bénéficiaires, le secteur privé etc.

 

Lors de la cérémonie d’ouverture, le  M.Ayao Dodji MIDEKOR, le Coordonnateur du PROFIMA est revenu sur l’importance d’un tel projet et n’a pas manqué de rappeler les actions préalables à ce lancement dont le financement de 15 camps du futur. « D’ici mars, nous allons boucler la convention avec la FAO, qui va faire un certain nombre d’études afin de caractériser les filières sur lesquelles nous allons travailler et déterminer d’autres partenaires avec lesquels nous irons directement sur le terrain » a-t-il renchérit.

 

Kossi TOFIO, représentant le Ministre de l’Economie & des finances a pour sa part rappelé que cet atelier technique est destiné au renforcement des capacités opérationnelles du MIFA tout en remerciant le Chef de l’Etat qui « …en faisant du MIFA un des socles du Plan National de Développement 2018 -2022 (PND) à travers son axe2 : Développer les pôles de transformations agricoles, manufacturer et industries extractives »

 

L’activité se poursuit jusqu’au 05 février et sera ponctuée par différents ateliers de formation des parties prenantes à la mise en œuvre du ProMIFA. Il s’agira entre autres de présenter le projet à l’ensemble des acteurs directement impliqués et de renforcer les capacités  de ceux-ci sur les procédures du FIDA (Fonds international de développement agricole) en matière de gestion de projets. Tout ceci devra aboutir sur la formulation des recommandations et propositions pertinentes pour le succès de cette mise en œuvre.