Le Premier Ministre d’Agbéyomé Kodjo adresse une lettre à Macron

Le Premier Ministre nommé par Agbéyomé Kodjo, qui s’est autoproclamé Président du Togo a adressé une lettre à Emmanuel Macron par rapport à la situation qui prévaut actuellement dans le pays.  

Publicités

 

Si la France n’a pour le moment fait aucun commentaire officiel sur la lettre, rappelons qu’elle avait il y a quelques jours  « pris acte » de la victoire du président Faure Gnassingbé.

 

Lomegazette vous propose l’intégralité de la lettre :

Dépêche de la Primature

 

Objet : Hold-up électoral et coup d’Etat contre le Président démocratiquement élu du Togo

Excellence Monsieur le Président de la République Française,

Je vous saisis relativement à l’objet sous rubrique au regard de la gravité de la situation qui prévaut actuellement au Togo.

 

Les résultats réels du scrutin présidentiel du 22 février 2020 indiquent clairement contrairement aux notes de votre représentant au Togo, que le Président démocratiquement élu est son Excellence Dr Gabriel Agbéyomé Messan Kodjo.

 

Nonobstant cette victoire reconnue par les USA et qui par souci de la vérité des urnes, ont exigé la publication des résultats bureau de vote par bureau de vote, le Président régulièrement battu dans les urnes, M. Faure Essomzima Gnassingbe, s’arroge la victoire et se maintient par la violence d’Etat.

 

Votre mutisme conforte le Président sortant qui se sert des institutions de la République à ses ordres pour orchestrer un coup d’Etat contre le Président démocratiquement élu, son Excellence Dr Gabriel Agbeyome Messan Kodjo, dont le domicile est assiégé par plusieurs centaines d’éléments des forces de défense et de sécurité.

 

Le mémorandum des Forces Démocratiques de l’opposition togolaise sur le scrutin présidentiel du 22 février 2020 est édifiant, et permet à toute bonne volonté soucieuse du respect des droits fondamentaux de l’Homme et du bien-être des peuples de dénoncer le hold-up électoral et le coup d’Etat actuel contre le Président démocratiquement élu du Togo, son Excellence Dr Gabriel Agbeyome Messan Kodjo.

 

Le précédent électoral de 2011 en Côte d’Ivoire doit servir de leçon à la France pour être du bon côté de l’histoire car le Peuple togolais est suffisamment martyrisé avec le risque élevé d’implosion sociale si la communauté internationale n’intervient pas immédiatement.

 

Je vous remercie de l’intérêt que portera la France à la présente, et vous prie d’agréer, Excellence Monsieur le Président de la République française, l’expression de ma haute considération.

 

Fait à Montréal, le 11 mars 2020

M. Antoine Koffi Nadjombé

Premier Ministre de la République togolaise

 

Fabrice D.