Que reproche concrètement Agbéyomé à RFI ?

 

 

Agbéyomé KODJO, Président de la République démocratiquement élu par le peuple à l’élection présidentielle du 22 février 2020, porte plainte à Paris (France) conte le journaliste Pierre FIRTION et rfi, pour l’affaire de lettres de félicitation à Faure Essozimna Gnassingbé.

 

 

A LIRE AUSSI : Sérail : la lettre de Fousséna Djagba qui a secoué Sabine Mensah, la mère de Faure

 

Voici l’intégralité de la plainte:

Publicités

Tribunal Judiciaire de Paris

MONSIEUR LE PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE

PARQUET DE PARIS

 

A LIRE AUSSI : Les liens d’Agbéyomé Kodjo avec la Franc-maçonnerie dévoilés !

 

 

PARVIS DU TRIBUNAL PARIS

75017 PARIS

ROUBAIX, le 22 mars 2021

LRAR

Affaire : M. Gabriel Agbéyomé Messan KODJO/RFI & FIRTION

N/Réf. : 20210011 AI / AI Dépôt de plainte contre RFI, M. Pierre FIRTION et complices

V/Réf. :*

Monsieur le Procureur de la République,

Je suis le conseil de Monsieur Gabriel Agbéyomé Messan KODJO, candidat à l’élection présidentielle du 22 février 2020 au Togo.

 

 

A LIRE AUSSI : Dernière minute : Agbéyomé Kodjo définitivement viré du Parlement

 

 

Mon client m’a mandaté pour déposer une plainte contre la Radio France Internationale (RFI) et Monsieur Pierre FIRTION pour avoir procédé le 31 mars 2020 à la diffusion de fausses lettres de félicitations de la France, de l’Allemagne et de l’Union Européenne reconnaissant la réélection de Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE pour la quatrième fois en qualité de Président de la République du TOGO.

Ladite manœuvre a servi à conférer une reconnaissance internationale au coup d’État électoral perpétré contre le véritable vainqueur de ladite présidentielle, M. Gabriel Agbéyomé Messan KODJO, et démobiliser les populations remontées contre cet énième coup de force électoral et mépris de la souveraineté populaire. Il s’est ensuivi la criminalisation du contentieux électoral et la persécution judiciaire de mon client qui a été arrêté le 21 avril 2020 avec sa famille, ses collaborateurs et des patriotes, avant d’être libéré sous contrôle judiciaire avec interdiction formelle de revendiquer sa victoire.

 

 

Tout ceci constitue de graves préjudices aussi bien aux intérêts de M. Gabriel Agbéyomé Messan KODJO que des Togolais dont l’écrasante majorité ont porté sur lui leurs suffrages.

La confiscation avec la complicité de RFI et Pierre FIRTION de la victoire du 22 février 2020 du Peuple togolais par la junte militaire et la famille GNASSINGBE au pouvoir depuis plus de 54 ans constitue une atteinte à la Souveraineté du Togo.

 

A LIRE AUSSI : Campagne de vaccination anti Covid-19 au Togo : Agbéyomé veut qu’on arrête tout!

 

 

Aussi Monsieur Gabriel Agbéyomé Messan KODJO dépose une plainte contre la société RFI, Monsieur Pierre FIRTION, leurs complices et leurs commanditaires pour la violation des règles établies par la LOI n° 2018-1202 du 22 décembre 2018 relative à la lutte contre la manipulation de l’information portant modification du code de procédure pénale et du code électoral.

RFI, M. Pierre FIRTION, leurs complices et leurs commanditaires ont également violé toutes les règles.

Cette manipulation d’informations par M. Pierre FIRTION et la radio RFI de même que leurs complices et leurs commanditaires au sujet de l’élection présidentielle du 22 février 2020 au Togo a été reconnue par M. Pierre FIRTION selon les aveux de qui il a reçu les messages de félicitations des services de la présidence de la République Togolaise. M. Pierre FIRTION fait actuellement l’objet de mesures disciplinaires de la part de son employeur.

 

 

A LIRE AUSSI : Dernière minute: Agbéyomé désormais libre de tout mouvement… hors du Togo

 

 

Dans le même cadre, après de sérieuses enquêtes au niveau des canaux diplomatiques, M. Sébastien NADOT, député de Haute-Garonne, membre de la Commission Affaires étrangères et Président du groupe d’amitié France-Québec de l’Assemblée nationale française, a publié le 16 février 2021 dans Mediapart une tribune intitulée « Le Togo : une démocratie sacrifiée par une France coupable » accessible sous le lien https://blogs.mediapart.fr/sebastien-nadot/blog/140221/le-togo-la-democratie-sacrifiee-par-une-france-coupable dans laquelle il a démontré le caractère frauduleux du message de félicitation de la France à Faure Gnassingbé, et relevait que « le silence des autorités françaises sur cette tentative de manipulation de l’opinion togolaise est coupable ». Il a par ailleurs interpellé ce même jour la directrice générale de France Télévisions, Mme Delphine Ernotte, sur le message diffusé par RFI de même que le Président de la République Française, M. Emmanuel Macron pour un démenti officiel (https://twitter.com/Sebastien_Nadot/status/1361679785181794305?s=20 ).

Vous trouverez ci-jointes copies de la tribune et des lettres d’interpellation du député Sébastien NADOT, copie de la diffusion de la fausse information ainsi que la copie du document portant une fausse signature du Président de la République Française M. Emmanuel MACRON.

 

Ces faits justifient qu’une information judiciaire soit ouverte contre Radio France Internationale (RFI), M. Pierre FIRTION, salarié du groupe, de même que leurs complices et leurs commanditaires.

Vous souhaite bonne réception,

Je vous prie de croire, Monsieur le Procureur de la République, en l’assurance de mes sentiments bien dévoués.

 

Alexis IHOU

AVOCAT