Quand un proche de Faure Gnassingbé nargue les togolais

 

Le revoilà Charles Kondi Agba ! Pour choquer l’opinion et mettre les rieurs de l’autre côté, il n’en rate jamais une. L’ancien ministre de Faure Gnassingbé et Délégué des sages de la majorité au pouvoir (UNIR) a encore donné la mesure de sa rhétorique provocatrice. A croire qu’il y a pris goût.

Invité dans l’émission Audi-Actu sur Victoire Fm le 2 octobre dernier, le taulier d’UNIR ne s’est pas que prononcé sur l’actualité nationale. Les conditions de vie des citoyens togolais a été au cœur des ses interventions. Il est loin de croire que le Togolais a faim. Morceau choisi : « Dire que le peuple togolais a faim alors que nous avons des excédents de céréales que nous exportons dans l’hinterland ? Moi, je ne crois pas », a-t-il ânonné. Selon lui, « tous les Togolais mangent correctement. Le reste dépend de ce que vous voulez manger ».

 

Publicités

 

 

On croit rêver. On se demande comment une personne censée rester dans les bornes imposées aux personnes sages, peut se permettre des propos dignes d’un personnage de pantomime ? Pourquoi donner dans le déni en faisant croire ce qui n’est pas ? Même dans des pays développés, ce que le Togo n’est pas, une tranche des populations n’a pas toujours le mode de vie qu’elle eût souhaité. Qu’en serait-il d’un Togo pris en otage par le parti dont il professe la foi avec une morge à s’attirer l’inimitié d’un peuple écarté par la minorité dont lui-même fait partie ?

 

Le sieur Kondji Agba semble payé pour narguer les dignes togolais, chaque fois qu’il doit l’ouvrir sur les ondes. Qu’est-ce que manger correctement, si ce n’est manger trois fois par jour ? des milliers de Togolais ne peuvent malheureusement pas prétendre à ce luxe. Faut-il conclure des propos du provocateur que les Togolais sont condamnés à manger non pas ce qu’ils veulent manger, mais ce qui est destiné à leur classe et rien que cela en tant que peuple ? On se demande si l’homme s’entend parler. L’ancien ministre doit apprendre à se taire. Il en va de son image d’homme âgé.

 

 

Source : Le Correcteur No.954 du 05 Octobre 2020 [lecorrecteur. info]