[Coronavirus] : Voici ce que risquent les contrevenants aux mesures du gouvernement !

 

 

Face à la flambée des cas de contamination à la COVID-19 dans notre pays, le Gouvernement a décidé de durcir le ton dans un contexte de relâchement et de comportements à risques. Dans un communiqué publié ce mercredi 24 mars 2021, il a annoncé une série de mesures restrictives dont le non-respect sera sanctionné. Que risquent les contrevenants ? Éléments de réponse.

 

 

 

A LIRE AUSSI : [Coronavirus ] : Le responsable du bar VIP Signature interpellé pour violation des mesures barrières

Publicités

 

 

L’ordonnance signée par le Président de la République au 3è trimestre 2020 relative aux mesures générales nécessaires pour faire face à la pandémie de la COVID-19 prévoit que tout manquement aux mesures barrières par une personne physique est puni d’une amende de police de 3000 à 20 000 F CFA. En cas de récidive, l’amende est portée à 50.000 F CFA et une peine d’emprisonnement d’un à six mois.

 

 

A LIRE AUSSI :  Augmentation des cas Covid : Le gouvernement durcit les mesures [Communiqué]

 

 

 

 

 

Quant aux personnes morales, la sanction est de 500.000 à 2.000.000 F CFA. Pour les récidivistes exposant les employés et les usagers à des risques élevés de contamination, la fermeture provisoire peut être ordonnée par le ministre chargé de la santé ou les ministres concernés avec une amende de 5 millions F CFA.

 

 

A LIRE AUSSI : [Covid-19] : ces dernières mesures qui visent TIENS à Lomé !

 

Au cas où des engins sont impliqués dans la violation des mesures barrières, ils peuvent être confisqués et mis en fourrière en sus des mesures applicables en matière de contravention routière.

 

 

 

FocusInfos